Source photo : www.stcmu.com

Les soumissionnaires pour l’exercice d’appel d’offres que vient de lancer la State Trading Corporation (STC) pour l’achat de 6 000 tonnes métriques de riz (Long Grain White Rice) sont prévenus. Pour y participer, ils ne doivent pas faire usage de main-d’œuvre infantile. « Makes no use of child labour as defined by the international labour Organisation (ILO) Minimum Age Convention, 1973 No. 138 ; make no use of forced labour as defined by international Organisation (ILO) Abolition of Forced Labour Convention, 1957, No. 105 ; and comply with all applicable laws in the territories in which it operated, including human right and labour law », peut-on lire dans la liste de critères établis par la STC pour participer à cet exercice d’appel d’offres pour la période s’étendant du 1er octobre au 31 décembre 2020.

Plusieurs autres critères se sont aussi attachés à cette participation. Ils sont comme suit : les soumissionnaires ne doivent pas être frappés par une suspension de leurs activités, ils doivent aussi être en règles avec les caisses de leurs États respectifs en termes de paiement de la taxe et de prestation sociale; il ne faudrait pas qu’il y ait de conflit d’intérêts dans leurs participations dans cet exercice d’appel d’offres et il faut être conforme au Chapitre VII de la charte du Conseil de Sécurité des Nations Unies. « Any bidder shall be excluded if by an act of compliance with the décision of the United Nations Security Council take Under Chapter VII of the Charter of the United Nations, Mauritius prohibits any import of goods or contracting Works or service from a country whete it is based or any payment to a persons or entities in that country. A bidder shall also be excluded in case any dealing with that bidder would expose Mauritius to any sanction, prohibition or restriction Under United Nations Resolutions or the tade or economic sanctions, laws or régulations of the European Union, United Kingdom or United Nations of America », indique le document d’appel d’offres.

Au chapitre de la fraude et de la corruption, il est aussi rappelé aux soumissionnaires, qu’ils doivent nécessairement promouvoir l’éthique professionnelle pour échapper à toute sanction pénale. « The Government of the Republic of Mauritius requires that the bidder, participating in procurement in Mauritius, observe the highest standard of ethnic during the procurement process or a supplier/Contractor practice in connection with procurement in Mauritius, and independently of any penal action to be undertaken under the laws of Republic of Mauritius », est-il ajouté.

La STC exige aussi que la cargaison de riz soit livrée dans des sacs de 25 kg. Le taux de brisure ne devrait pas dépasser la barre des 5%. Dans le document d’appel d’offres, il est aussi indiqué que la STC est « responsable de l’importation des commodités essentielles, telles que les produits pétroliers, la farine et le riz ». Elle réalise un chiffre d’affaires de USD 850 millions annuellement.