La CTSP sollicite pa voie de lettres des séances de travail avec le ministre du Travail et de l’administrateur de PwC pour discuter du sort des 950 employés.

Lls se sont rencontrés, hier, au siège de la Confédération des Travailleurs des Secteurs Public et Privé (CTSP) afin de dégager une stratégie à la suite de la décision de placer cette entreprise de construction sous administration volontaire. À l’issue de la réunion, il a décidé que la CTSP adresse ce lundi une lettre à l’administrateur pour une rencontre en vue de connaître le sort des travailleurs vu que pas mal de contrats ont été résiliés.

La CTSP adressera également une lettre au ministre du Travail, Soodesh Callichurn, pour discuter du sort de quelque 500 travailleurs étrangers et 450 mauriciens. Pour le président de la CTSP, Reeaz Chuttoo, des employés disent regretter le fait de ne pas faire partie d’un syndicat depuis longtemps. Certains évoquent même avoir ressenti une persécution lorsqu’ils ont adhéré à un syndicat. Certains disent avoir été terrorisés, laisse-t-il entendre. « Un sentiment de peur et de graves inquiétudes s’est désormais installé car certains responsables de chantiers ordonnent aux travailleurs de rester chez eux alors que d’autres disent aux travailleurs de continuer à venir travailler sur les chantiers car les clients qui vont les payer », a affirmé le syndicaliste.

Ces travailleurs vivent dans la peur extrême car ils ont appris que le gouvernement a décidé de retirer les projets alloués Pad & Co Ltd.

« Il est clair maintenant pour les travailleurs que cette entreprise va tout droit vers la fermeture car l’entreprise n’a plus d’argent. Les travailleurs ont aussi appris dans la presse combien d’argent Pad & Co Ltd doit à certaines compagnies. Il y a beaucoup d’inquiétude et ils se demandent comment cette entreprise va pouvoir rembourser leur temps de service », a souligné le président de cette confédération syndicale.

Les travailleurs s’attendent aussi à ce que le ministère du Travail intervienne en leur faveur car le secteur de la construction n’est pas en décroissance. « Ce secteur est en train de recruter des travailleurs. Il y a des Mauriciens qui sont à la recherche du travail et il n’est pas normal que les travailleurs mauriciens ne trouvent pas du travail. Ils attendent beaucoup du gouvernement. » Et le président de la CTSP de conclure : « Il devait aussi faire ressortir qu’il a eu des récents pourparlers avec l’ancien administrateur de l’entreprise. Nous comptons adresser une lettre à l’administrateur PWC pour faire savoir que désormais les travailleurs de Pad & Co sont syndiqués et il faut maintenant négocier avec la CTSP ».