Photo illustration

Un appel d’offres a été lancé la semaine dernière pour la construction du pont Saint-Denis à Chamarel. Selon une source, les travaux comprennent la démolition de la structure existante et l’aménagement d’un pont en béton armé pour assurer un écoulement illimité de la rivière dans la mer. Les travaux comprendront également l’installation d’éclairages et de mains courantes.

Le pont de Saint-Denis à Chamarel a été inondé le mois dernier à cause de grosses averses. La route était devenue impraticable car elle était obstruée par de la boue et d’autres débris. Les automobilistes qui traversaient par Baie-du-Cap pour se rendre à Chamarel avaient été contraints de faire demi-tour. La police était sur les lieux et avait mis en place un plan de déviation.

Rico L’Intelligent, figure très connue dans la région, pense qu’il est temps que les autorités mettent en place un système de communication entre Chamarel et Baie-du-Cap durant la saison des pluies et qui permettrait de fournir tous les renseignements aux automobilistes se dirigeant dans les deux sens pour les tenir au courant de l’évolution de la situation. « Souvent, la communication n’est pas claire. Il y a trop de confusion lorsque les informations circulent. Cela va dans tous les sens. »

Jhon, un automobiliste, abonde dans le même sens : « Bann otomobilis ki finn ariv lamwatie simin antr Baie-du-Cap ek Chamarel pa kone ki si pou kontigne zot simin ou pou bizin retourne. C’est une situation très embarrassante. »

Selon Rico L’Intelligent, il faut mener une étude complète dans cette zone pour identifier et connaître les raisons pour lesquelles cette région est souvent inondée. « Il se peut qu’il y a imperméabilisation des sols ou un défaut de conception, un manque d’entretien ou un volume d’eau trop important qui descend des montagnes de la région. »