Bâtiment du ministère du Travail

– Nouveaux contrats de travail offerts à plus de 100 pilotes et aux Managers and Professional Grade

Les choses s’accélèrent en cette fin de semaine dans le cadre du Rescue Plan de la compagnie Air Mauritus, avec le sort de plusieurs départements fixés par les administrateurs Sattar Hajee Abdoula et Arvind Gokhool. Ainsi, ces dernières heures, les pilotes ainsi que certains membres du personnel du management, qui conserveront leurs emplois en marge de l’opération “Zoli Tifi”, ont obtenu de nouveaux contrats de travail. De ce fait, la liste des potentiels “Redundants” de MK se précise, avec le rendez-vous au Redundancy Board d’ici la semaine prochaine.

Les recoupements d’informations du Mauricien ce matin confirment qu’au moins 120 pilotes, sur les 200 qu’il y avait au départ de l’administration en avril dernier, ont été offerts de nouveaux contrats de travail hier en fin d’après-midi. De ce fait, ils sont plus d’une quarantaine qui restent en attente de décisions du duo de la firme Grant Thornton, n’ayant obtenu aucune indication à ce stade alors que quarante personnes avaient déjà été remerciées avec leur contrat “terminated” précédemment dans le cadre du dégraissage de la compagnie.

De sources concordantes, on apprend que les pilotes, qui sont restés sur la touche, sont ceux qui font voler les A319 et les A340 et aussi les nouveaux ATR. Ces nouveaux contrats des pilotes contiennent aussi des clauses spécifiques avec la compagnie se réservant la prérogative de les activer au vu de la situation régnant dans le secteur de l’aviation.
Les pilotes, qui ont reçu ces nouveaux contrats hier, ont appris qu’ils seront désormais sujets à des “leaves without pay”, soit pour une période de 18 mois sur une période de trois ans. « The employee shall during the next 36 months, where called upon to do so by the Company, go on leave without pay for a maximum aggregate period of 18 months. During the period of leave without pay, you are entitled to take up gainful employment elsewhere », indique la correspondance envoyée à travers le département des ressources humaines par les administrateurs. Ce qui indique que, durant ces trois ans, ces pilotes pourront se trouver de l’emploi ailleurs. Il leur a aussi été spécifié dans ce nouveau contrat qu’ils pourront être appelés à entreprendre « other cognate duties other than those set out in the job description from time to time », soit d’autres tâches préconisées par MK.

Pour ce qui est du sort des quarante pilotes restants, principalement ceux qui sont concernés par les A319 et A340, les administrateurs n’ont pas encore tranché. L’une des raisons avancées dans les milieux informés est la Request for Proposals (RFP) que le duo Abdoula-Gokhool avait lancé le 8 juillet dernier pour la vente de cinq avions, notamment deux A340-300, deux A319-100 et un A330-200. Cette RFP expire en effet le 11 août, soit dans une semaine. Ainsi, on laisse entendre qu’il faudra prendre connaissance des offres de rachat de ces appareils reçues par les administrateurs.

Au cas où ces offres ne sont pas satisfaisantes, Air Mauritius pourrait être forcée à composer avec certains de ces avions.

Parallèlement, il nous revient que des employés des départements des Managers and Professional Grade ont aussi reçu de nouveaux contrats de travail ces dernières 24 heures. Dans ce milieu de la compagnie nationale d’aviation, l’on parle d’au moins 150 employés qui seront maintenus  « on board » dans le cadre de ce Rescue Plan de MK avec une cinquantaine qui devrait prendre la sortie. Les nouveaux contrats de ce département contiendraient entre autres une nouvelle grille salariale, dont une baisse conséquente notée et l’élimination de plusieurs bénéfices dont ces employés avaient droit ces dernières années. Par ailleurs, sur les 450 Cabin Crews au préalable, tous les 225 qui avaient obtenu un nouveau contrat des administrateurs ont accepté leurs nouvelles offres d’emploi, permettant de boucler la liste de Redundants potentiels de la compagnie.

Certaines clauses de ces nouveaux contrats laissent entrevoir qu’il n’y aura pas d’autres discussions entre les parties concernées, notamment avec la précision que « this is the only offer available and there is no alternative offer that we are able to make to you » et aussi en soutenant que « the present agreement constitutes a mutually agreed amendment and variation to the Employees existing contract of employment and that the continuity of service is preserved ». À ce rythme, les administrateurs sont dans un contre-la-montre pour établir le nouveau Payroll de MK pour le mois d’août alors que les discussions avec les Lessors seraient aussi en passe d’être conclues avec des conditions assouplies des Lease Agreements. Les regards sont donc tournés vers le Redundancy Board où le dossier MK est attendu sur la Cause List d’ici la semaine prochaine. Affaire à suivre.