Une affaire qui risque de faire du bruit. Alors que le Senior Lecturer de la faculté de droit à l’Université de Maurice (UoM), Rajen Narsinghen, est pointé du doigt à cause de sa prise de position sur divers sujets d’actualité, un autre chargé de cours de cette institution aurait demandé de l’argent à des étudiants. Or, ces deux affaires sont traitées différemment, causant une perception de « justice à deux vitesses » sur le campus.

« Nous observons que le cas de Rajen Narsinghen a été traité en quatrième vitesse. Un comité disciplinaire a été rapidement institué alors que ce chargé de cours que nous connaissons à peine, lui, n’est pas inquiété. Pourquoi une telle latence à son égard ? » se demande un employé, qui a côtoyé Rajen Narsinghen depuis des années. Selon lui, « un sentiment de justice à deux vitesses est ressenti » sur le campus de Réduit, « car ces deux personnes sont traitées de manière différente ».

Pour le président de l’University of Mauritius Staff Union (USU), tout le soutien est accordé à Rajen Narsinghen. « On a fait fi des procédures pour le cas de Rajen Narsinghen. Nous savons tous qu’il est persécuté », dit-il. Quand au nouveau chargé de cours, il se demande comment ce dernier a pu écoper d’un “Severe Warning” alors que le Council ne s’est pas encore rencontré pour décider sur la marche à suivre à son propos.

Depuis que l’affaire de ce nouveau chargé de cours a éclaté, les langues commencent à se délier parmi les chargés de cours. « Il a été recruté l’année dernière. Nous n’avons pas d’informations sur lui étant donné qu’il est très réservé », soutient un chargé de cours du département “Law and Management”, qui ne lui a parlé qu’à deux reprises. Selon notre source, ce chargé de cours « ne parle que l’anglais, étant donné qu’il a vécu en Angleterre », et serait un comptable certifié. « Mais je ne peux rien confirmer », dit-il.
Au niveau de la direction de l’UoM, ce chargé de cours a reçu un “Severe Warning”, et il se pourrait que son contrat, qui arrive à terme en octobre, ne soit pas renouvelé. Par ailleurs, on avance qu’il pourrait y avoir « des surprises venant de certains chargés de cours » de la faculté de “Law and Management”.