Le budget 2020/21 veut miser sur le secteur manufacturier. Un Buy Mauritian Program visera à favoriser l’entrepreneuriat local et le développement industriel. Des lois appropriées seront introduites à cet égard et des quotas imposés en vue de promouvoir le label “Made in Mauritius”.

Un seuil minimum de 10% de produits locaux sera imposé aux supermarchés. Les ministères et corps étatiques seront tenus de faire dans la mesure du possible l’acquisition de 30% de produits locaux dans leurs achats. Par ailleurs, une marge de préférence de 20% au niveau des achats publics sera accordée à toutes les entreprises manufacturières locales et 30% aux PME. L’Investment Tax Credit de 15% sur trois ans sera étendu à toutes les compagnies manufacturières. L’ISP soutiendra financièrement les entreprises produisant des produits hygiéniques, tels les “sanitizers”, les masques et les accessoires médicaux.

Secteur de l’Export
Les droits de port et les frais de manutention pour les exportations seront supprimés de juillet à décembre 2020 et réduit de 50% pour la période de janvier à juin 2021. Le programme de rabais de fret est étendu pour les exportations vers l’Afrique, de même le programme de promotion et de commercialisation des exportations vers le Japon, l’Australie, le Canada et le Moyen-Orient. L’Export Credit Insurance Scheme sera étendu à toutes nos exportations. Le gouvernement soutiendra les deux premières années de fonctionnement d’un entrepôt “Made in Mauritius” en Tanzanie et au Mozambique. Les entreprises bénéficieront d’un remboursement de 50% sur les certifications, essais et accréditations des laboratoires locaux.

Tourisme

Un protocole sera établi pour assurer des précautions sanitaires dès l’arrivée jusqu’au départ. Pour maintenir la compétitivité, un soutien sera accordé à la compagnie d’aviation nationale. La MTPA et l’EDB développeront une nouvelle stratégie de “tourism branding”. De plus, il y aura un partenariat commercial avec le Liverpool Football Club pour la promotion de la destination à compter de septembre 2020. L’Aparthotels Scheme permettra, lui, aux hôtels existants de convertir une partie de leur structure en appartements, qui pourront être vendus individuellement. Ce “scheme” permettra aux propriétaires de ces appartements d’y résider pour une période de 90 jours par an, au lieu de 45. Pour attirer les touristes haut de gamme, des arrangements spéciaux seront faits à l’aéroport pour accueillir les visiteurs arrivant en jets privés.
Les détenteurs d’un permis de la Tourism Authority et de la Beach Authority seront exemptés du paiement du “licence fee” pour une période de deux ans. Le paiement de la location des terres de l’État pour les hôtels sera annulé pour la prochaine année financière. L’Hotel Reconstruction and Renovation Scheme Rebate de 50% sur la location des terrains de l’État pour les hôtels sera augmenté à 100% pendant deux ans, soit jusqu’au 30 juin 2022.

Jusqu’en décembre 2021, les sociétés opérant sous le Deferred Duty and Tax Scheme ainsi que le Maurice Duty Free Paradise, seront autorisées à vendre leurs produits sur le marché local, à condition de payer les taxes.

Services financiers
Les mesures suivantes seront introduites :
– des supervisions basées sur les risques, conformément aux recommandations du FATF;
– des programmes de sensibilisation pour promouvoir la compréhension du blanchiment d’argent et les risques liés au financement du terrorisme;
– une dénonciation accrue des transactions suspectes;
– des sanctions financières en cas de financement du terrorisme; et
– un tribunal des infractions financières spécialisé, qui sera mis en place.

Diversification du secteur des services financiers
Pour renforcer la compétitivité dans le secteur des services financiers, de nouveaux produits seront introduits conformément aux recommandations du “10 Year Blueprint” : le Central Bank Digital Currency; un “Insurance Wrapper”; des “Variable Capital Companies”; et des “Green and Blue Bond Frameworks” par la Banque de Maurice.