Que s’est-il passé au large de St Brandon? Les proches de Jean Rilo Clair, 49 ans, disparu en mer depuis 12 jours, sont dans l’incompréhension. Des questions, la famille en a et souhaite des éclaircissements.

Cela fait 14 ans que Jean Rilo Clair, père de cinq enfants, prend la mer, raconte Marie Shannen Polimont, la belle-fille du pêcheur. « Li ti dir dernye fwa li ale, li pa ti pou re-al lor bato ankor ».

La conjointe du pêcheur, toujours sous le choc, n’a quant à elle pas été en mesure de parler. La jeune femme a tenté d’avoir plus d’information sur ce drame, notamment depuis la compagnie pour laquelle travaille Jean Rilo Clair, mais en vain.

Les proches pointent du doigt les autorités qui à aucun moment ne sont venues vers eux pour constater dans quelle condition ils vivent. « Personn pa’nn vinn get nou, ni so konpani nanye », lance-t-elle.

La famille appréhende l’avenir sans Jean Rilo. Les recherches, elles, se poursuivent. « Si li’nn desede, pourvi nou gagn so lekor », soutient Marie Shanenn.

Ses proches espèrent que l’État ne restera pas insensible à leur sort.

Du côté des autorités, on indique que Jean Rilo Clair était à bord du bateau de pêche, FV Makaira, quand il est tombé à la mer à environ 20 milles nautiques au large de St Brandon. Les circonstances de ce drame sont toujours floues. L’enquête policière se poursuit afin d’établir les circonstances de sa disparition.

Judex Rampaul, président du Syndicat des pêcheurs, considère de son côté, que  « le Fishermen Welfare Fund devrait apporter une aide sociale à cette famille. »