En Cour suprême, le mardi 2 juin, Mes Adrien Duval, Alexandre Le Blanc et Pazhany Rangasamy, représentants les squatteurs de Cité Tôle, Malherbes, ont refusé la proposition du ministère des Terres et du Logement.

Le ministère avait proposé un délai additionnel de sept jours aux squatteurs pour évacuer les lieux.

L’affaire a été reportée au 16 juin.

A savoir qu’Adrien Duval a cité la Covid-19 Act qui stipule que les squatteurs devraient avoir un délai de 30 jours pour évacuer les lieux en cette période de confinement.

Indiquant que le gouvernement a utilisé la Covid-19 Act pour étendre les visas des touristes restés bloqués à Maurice pendant le confinement, l’avocat a estimé que les squatteurs devraient être traiter sur le même pied d’égalité devant la justice.