Relatives of inmates weep at Ragama hospital on the outskirts of Colombo on November 30, 2020 a day after a prison riot over the surge of coronavirus infections. - Sri Lankan prison guards shot dead eight inmates and wounded at least 71 others in a riot sparked by anger over rising coronavirus infections, officials said on November 30. (Photo by LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP)

Des centaines de prisonniers au Sri Lanka ont été amnistiés et des milliers d’autres vont être libérés après une sanglante mutinerie ayant fait neuf morts et 113 blessés dans une des nombreuses prisons surpeuplées où se propage le Covid-19.

La mutinerie, dans la prison de Mahara, près de Colombo, a éclaté dans la nuit de dimanche à lundi, après que plus de 180 contaminations ont été dénombrées, selon les autorités. Les prisonniers exigeaient leur libération de crainte d’être à leur tour contaminés par le nouveau coronavirus.

Des gardiens de cette prison de haute sécurité comptant quelque 10.000 détenus, ont ouvert le feu sur les mutins qui avaient incendié les cuisines et un bâtiment administratif, et pris en otages deux gardiens, selon la police.

Mardi le président Gotabaya Rajapaksa a accordé une amnistie à 637 condamnés dans tout le pays et le ministre de la Justice Ali Sabry a déclaré que le gouvernement s’efforçait d’accélérer la libération sous caution de milliers de prisonniers en détention provisoire afin de réduire la surpopulation carcérale.

M. Rajapaksa a également limogé la ministre des Réformes pénitentiaires, Sudharshini Fernandopulle, et l’a transférée dans un nouveau ministère dédié à la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Depuis des semaines, les prisons du Sri Lanka connaissent des troubles qui éclatent en protestation contre les conditions d’incarcération alors que les cas de Covid-19 se multiplient et que les visites sont interdites.

Les prisons du Sri Lanka comptent un peu plus de 30.000 détenus, soit près de trois fois leur capacité, et environ 1.200 d’entre eux ont été contaminés par le nouveau coronavirus. Deux prisonniers sont décédés du Covid-19, selon les chiffres officiels.

L’île de 21 millions d’habitants déplore 118 décès dus au Covid-19 et près de 24.000 contaminations.