Un homme de 29 ans a avoué avoir tué sa mère de 56 ans avant de déclarer sa disparition à la police dans la soirée du lundi 15 février. Cet habitant de Saint-Pierre a été interrogé par la CID de Moka le lendemain, soit le mardi 16 février et devait avouer aux enquêteurs qu’il avait tué sa mère en leur indiquant l’endroit où il a déposé la dépouille de cette dernière. Une battue de plusieurs unités de police a permis de retrouver la dépouille à Côte d’Or. Le suspect est actuellement en détention.

En effet, c’est aux alentours de 19 heures le lundi 15 février que Futloo Muhammad Altaaf Hussein s’est présenté au poste de police de Saint-Pierre pour déclarer la disparition de sa mère. Il a allégué dans sa déposition que cette dernière avait disparu depuis le dimanche 14 février aux alentours de 18 heures.

Altaaf Futloo a finalement été soumis à un interrogatoire par la CID de Moka le lendemain où il a avoué avoir tué sa mère, Yadun Beebee Ameena. Il a dans un premier temps indiqué à la police qu’il s’était débarrassé du corps non loin d’un rond-point, avant d’indiquer plus tard aux enquêteurs l’emplacement exact à Côte d’Or.

La dépouille de Yadun Beebee Ameena a finalement été retrouvée enveloppée dans un drap sur un terrain en friche à Côte d’Or aux petites heures du matin ce mercredi 17 février. Plusieurs unités de la force policière, dont le Scene of Crime Office, la Dog Section, l’Emergency Response Sevice, ainsi que la Field Intelligence Office, entre autres, ont été dépêchés sur les lieux.

Après son interrogatoire, le suspect a été conduit en cellule dans un centre de détention.  La dépouille de sa mère a été transportée à la morgue de la Princess Margaret Orthopedic Centre (PMOC) à des fins d’autopsie.