Getty image

La Covid-19, et plus particulièrement le premier confinement, ont eu des effets néfastes sur le marché de l’emploi, avec des milliers de personnes se retrouvant au chômage, en faisant ainsi grimper le taux. Les derniers chiffres publiés par Statistics Mauritius révèlent que le nombre d’emplois dans le pays a chuté de 20 900 en 2020, avec davantage d’hommes (18 100) perdant leur emploi que de femmes (2 800).

Ainsi, le nombre d’emplois en 2020 atteignait 570 000 contre 591 000 en 2019. Statistics Mauritius explique : « Changes in employment, unemployment and labour force from 2019 to 2020 are due to the Covid-19 pandemic, particularly during the lockdown period when a large number of individuals involuntarily moved out of the labour market. » En 2020, le nombre de personnes sans emploi est passé à 52 200 contre 39 700 en 2019. Résultat : un taux de chômage de 9,2%, en forte hausse comparée à 2019 (6,7%). Entre 2019 et 2020, le taux de chômage masculin est passé de 4,4% à 7,8% et le chômage féminin a grimpé de 10,2% à 11,1%. Le chômage enregistré en 2020 est plus conséquent parmi la tranche d’âge de 16 à 24 ans (un taux de chômage de 26,1%, comparé à 22,8% en 2019).

La hausse du taux de chômage s’explique principalement par les pertes d’emploi enregistrées dans le secteur informel, comme le souligne le Bureau des statistiques : « During the lockdown period in May 2020, many (in particular the self-employed and employees in the informal sector) were out of the labour force as they were not able to work, nor were they looking for work. With the lifting of the lockdown in June, people were gradually back to work; however, the number of unemployed increased while many remained out of the labour force. »

Concernant la tranche d’âge de 16 à 24 ans, 9 300 emplois se sont évaporés avec le nombre d’emplois total passant de 58 000 (en 2019) à 48 700 (en 2020). Le nombre de jeunes au chômage est passé à 17 200 en 2020. Statistics Mauritius révèle, par ailleurs, que le revenu moyen d’un employé a chuté à Rs 21 500 en 2020, contre Rs 22 600 en 2019. Il est intéressant aussi de noter que les femmes sont désormais beaucoup plus actives sur le marché du travail. « Men were less economically active in 2020, compared to 10 years before (partly due to Covid-19 pandemic) while women were more active. »
La pandémie a impacté plus sévèrement l’emploi masculin. Précisons que plus de la moitié des chômeurs ne possèdent pas le School Certificate et que les femmes au chômage sont généralement plus qualifiées que les chômeurs masculins.