Le Premier ministre et leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Pravind Jugnauth, ainsi que ses deux colistiers de Moka/Quartier-Militaire (No 8), la vice-Première ministre, Leela Devi Dookun-Luchoomun, et le ministre Yogida Sawmynaden, sont attendus à St-Pierre cet après-midi pour une réunion de mobilisation du régional de cette circonscription.

Avec la situation, qui visiblement se complique davantage pour le ministre du Commerce, le discours en vue de galvaniser les troupes du MSM du No 8 sera très suivi, surtout en ce qui concerne le soutien qu’accorde le Premier ministre à Yogida Sawmynaden avec les dessous de la Telfair Saga établés devant le tribunal de Moka dans l’enquête sur le meurtre maquillé en suicide de l’agent Kaya Kistnen le vendredi 16 octobre 2020 dans un champ de cannes à Telfair.

À ce stade, Lakwizinn du PMO tente de relativiser la conjoncture politique, du moins parmi certains Top Chefs, soutenant qu’il n’y a jusqu’ici « rien de concret » pour que Yogida Sawmynaden soit appelé à soumettre sa démission. Pour eux, les courriels, qui circulent depuis quelques jours « ne prouveraient pas » que le ministre du No 8 ait épaulé l’activiste Kistnen dans sa démarche en vue de rafler des contrats auprès des institutions publiques, mais qu’il s’agissait d’une assistance pour que l’agent puisse se retrouver sur le registre des Services Providers, notamment dans le cas du contrat de nettoyage auprès du ministère de l’Éducation de la VPM Dookun-Luchoomun.

Mis mal à l’aise par la séquence de dénonciations venant du Legal Panel de The Avengers, dans le camp de Pravind Jugnauth, l’on fait comprendre que la stratégie de « sans parole » n’est plus de mise. Toutefois, l’on camperait sur la position adoptée jusqu’ici au sujet de l’affaire de Constituency Clerk Fee et l’emploi fictif de Simla Kistnen, maintenant que c’est la parole de la veuve contre celle du ministre Sawmynaden. Sur le terrain au No 8, l’effervescence du pouvoir dans son fief a, semble-t-il, pris un sacré coup sur le terrain depuis l’éclatement de la Telfair Saga.

Les agents du MSM sont choqués que le réseau politique de Kaya Kistnen ait pu lui permettre de concourir parmi les grands coursiers de contrats publics, avec notamment des millions de roupies en jeu. Dans certains milieux, c’est la grogne notamment avec la politique de clans supérieurs avec ceux qui raflent ou encore qui ont jusqu’ici raflé de juteux contrats notamment auprès du gouvernement, des compagnies d’État ou encore des collectivités locales et des administrations régionales.

La réunion de mobilisation de cet après-midi a pour principal objectif de mobiliser les oranges pour le comité régional élargi qui est convoqué ce samedi au Sun Trust pour faire sentir la « présence du MSM sur le terrain politique » et ce, avant le rassemblement de l’opposition le 13 février.
Durant ces derniers jours, les comités régionaux du MSM des 20 circonscriptions, dont ceux avec des élus du parti, ont tenu des réunions en vue de ce rendez-vous de samedi. Au No 8 cet après-midi, les regards seront braqués sur le Premier ministre, et particulièrement, le ministre Yogida Sawmynaden, qui s’était absenté mardi, soit l’une des rares fois depuis l’éclatement de la Telfair Saga, pour une Site Visit dans la circonscription.