Photo Illustration

Les commissaires des courses ont eu du pain sur la planche hier matin avec la tenue de plusieurs enquêtes. Au final, Nishal Teeha, qui avait déjà écopé de deux semaines de mise à pied samedi dernier pour reckless riding sur Captain Garett, sera au total sur la touche pendant quatre journées. Il a été trouvé coupable pour une faute dans la septième épreuve alors qu’il était associé à Break The Silence. Deux autres Mauriciens ont également été suspendus par les Racing Stewards. Il s’agit de Pravesh Horil (Minaloushe Venture) et Alvinio Roy (Wall Tag), qui écopent de deux journées de suspension.

Auteur d’un triplé samedi dernier, Nishal Teeha n’a une nouvelle fois pas échappé à une sanction de la part des RS hier matin. Alors qu’il était associé à Break The Silence, il lui est reproché de s’être rabattu trop rapidement lorsqu’il a voulu se placer dans le dos du meneur Juniper Lane et a ainsi forcé Roby Bheekary, qui était en selle sur Culture Trip, à reprendre sa monture. Il a plaidé coupable à la charge et s’est vu infliger deux journées de mise à pied. Si on ajoute à cela la même sanction qu’il avait eue samedi for riding in a reckless manner sur Captain Garett, il manquera donc à l’appel pour une durée de quatre journées et on ne le reverra en compétition que lors du septième acte.

C’est dans la septième et neuvième épreuves respectivement qu’Alvinio Roy (Wall Tag) et Pravesh Horil (Minaloushe Venture) sont eux passés à la trappe. Le premier nommé s’est rabattu trop rapidement peu après le but et a incommodé Iditarod Trail (Rye Joorawon) qui évoluait sur les barres. Pravesh Horil a, lui, gêné Chap Trap aux 800m alors qu’il a pris le passage entre Dunzie et Time Is Gold. Une réaction en chaîne s’est alors produite et Go Jewel, de l’établissement Vincent Allet, a dû être repris par Dinesh Sooful.

Les autres enquêtes ouvertes, à savoir Alvinio Roy (Potawatomi), Abhishek Sonaram (Horse Guards), Pravesh Horil (Lead Singer) & Piere Corne Orffer (M. Green Street), ont abouti à des non-lieux. À noter que les apprentis Alvinio Roy dans le cas de Wall Tag et Abhishek Sonaram ont eu l’apport de Bernard Fayd’herbe et de Preetam Daby pour défendre leurs intérêts durant les enquêtes.