Le ministre Deepak Balgobin (archives)
  • Erwan Ritchen (DG de OBS) : « Maurice fait partie des territoires les plus en pointe du monde digital »

« Le 5G sera très prochainement une réalité à Maurice. » C’est ce qu’a annoncé le ministre des TIC, Deepak Balgobin, mercredi, lors du 13e anniversaire de l’Orange Business Services (OBS), à Ébène. Erwan Ritchen, directeur général de cette compagnie, a relevé que ce “major service center” forme, avec les centres indiens, égyptiens, brésiliens et français, « la colonne vertébrale du modèle global d’OBS pour accompagner la transformation digitale de nos clients business partout dans le monde ». Selon lui, « Maurice fait partie des territoires les plus en pointe du monde digital ».

La présence de l’OBS à Maurice revêt « beaucoup d’intérêt » pour le ministre des TIC car, dit-il, « à Ébène, le secteur des TIC emploie plus de 25 000 personnes majoritairement basées à Maurice ». Si Maurice est fibrée à 100%, Deepak Balgobin a annoncé que le 5G sera « très prochainement une réalité à Maurice, ce qui aidera les entreprises à mieux servir leurs clients ». Il a par ailleurs indiqué que « très bientôt » aussi, nous aurons un autre câble qui reliera Maurice à l’Afrique du Sud. « Cela nous aidera à avoir une meilleure connectivité dans la région et le projet sera piloté par Mauritius Telecom », a-t-il indiqué.
Contrairement à d’autres secteurs dans le sillage de la COVID-19, ajoute-t-il, le secteur des TIC joue un rôle très important, nous permettant d’avancer, notamment dans le cadre du concept de “work from home”. Deepak Balgobin indique de plus que son ministère travaille sur un projet de loi sur la cybersécurité et qui sera très prochainement introduit au Parlement. « Le secteur bouge mais il faut avoir un cadre légal pour empêcher des dérapages ».

De son côté, le directeur de l’OBS, Erwan Ritchen, s’est réjoui que 13 ans après, « ce Major Service Center dépasse les 1 300 salariés ». Même s’il avoue faire partie des superstitieux, force lui a été de reconnaître que ce chiffre « nous réussit plutôt bien, car après ce joli parcours de 13 ans, nous avons construit 13 Service Centers, capables d’accompagner les entreprises sur toute la chaîne de la valeur des données numériques, véritable or noir du XXIe ».

Une des spécialisations de l’OBS est dans les solutions IoT, explique Erwan Ritchen, qui consiste par exemple au « déploiement et au support des boîtiers embarqués dans les voitures connectées des plus grands groupes automobiles européens et asiatiques ». Il poursuit : « Les données sont ensuite transportées et notre centre de service, spécialisé dans la connectivité, intervient alors pour déployer des réseaux partout dans le monde. Là encore, à titre d’exemple, nous assurons le support à Maurice du réseau maillant des centaines de brasseries entre elles pour l’un des leaders mondiaux de la bière. Les données sont ensuite stockées et sauvegardées dans des Data Centers privés ou publics. Notre centre de services spécialisé sur le Cloud, apporte cette expertise et assure d’ici le support pour le Cloud du premier opérateur énergétique français. »

L’OBS traite ensuite les gigantesques volumes de données pour les rendre intelligibles, utilisables rapidement pour des décisions, en utilisant des technologies avancées comme la Business Intelligence, l’Analytics et le Big Data. « Notre filiale locale Business & Decision Mauritius apporte cette expertise pour plusieurs clients, dont le plus grand site d’e-Commerce français, qui met en avant le directeur ».

Le Security Operations Center de l’OBS intervient par ailleurs « en tant que tour de contrôle pour surveiller 24h/24 et 7j/7 le système d’information de la plus grande chaîne payante en France, très présente en Afrique et à Maurice, mais aussi celui d’un leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé » . Pour Erwan Ritchen « Maurice fait partie des territoires les plus en pointe du monde digital ». Il a, à ce titre, félicité le ministre des TIC. Et d’indiquer que l’OBS a récemment développé un partenariat autour d’un Master avec l’Université de Maurice en vue de permettre à des diplômés sans emploi de se reconvertir dans l’IT.