• Les noms de deux frères, connus dans le milieu, communiqués au commissaire de police, Anil Kumar Dip, en début de semaine
  • Me Valayden révèle que l’étape du champ de cannes de Telfair était sous le contrôle physique de cinq individus, dont le duo des Plaines-Wilhems dans la soirée du 16 octobre 2020

A peine l’enquête judiciaire sur le meurtre de l’agent du MSM de Quartier-Militaire/Moka (No 8), Soopramanien Kistnen, aussi connu sous le nom de Kaya, bouclée devant le tribunal de Moka sous la présidence de la magistrate Vidya Jugurnauth-Mungro, les hommes de loi de The Avengers ont déposé sur la table du nouveau commisaire de police, Anil Kumar Dip, une bombe à retardements. L’identité de deux des suspects, en mesure de jeter un éclairage décisif sur l’agression mortelle commise le vendredi 18 octobre de l’année dernière avec la dépouille en partie calcinée de la victime découverte dans un champ de cannes à Telfair, Moka. A partir de là, la possibilité que ce Cold Murder Case soit résolue avec les proches, dont la veuve Simla, en mesure de faire son deuil. 
Toutefois, dans la conjoncture, deux autres autres options d’enquête demeurent encore Live aux Police Headquarters, à savoir la piste des tests ADN, ouverte par l’enquête préliminaire dans l’attente de la mise à exécution de Judge’s Order pour compléter la série au niveau de la Major Crime Investigation Team (MCIT) et l’enquête sur l’emploi fictif de Simla Kisnten en tant que Constitiency Clerk au No 8, mettant en cause directement l’ancien ministre du Commerce et bras droit du leader de MSM aiu No 8, Yogida Sawmynaden, devraient pouvoir confirmer l’adage que « Justice mut not only be done but must be seen to be done ».

Entre-temps, l’état-major des Police Headquarters aux Casernes centrales se retrouve acculé avec les dernières révalations de The Avengers. Surtout après les manquements dévoilés lors de l’autopsie de la dépouille de la victime et le Striptease en Cour du Police Medical Officer, le Dr Ananda Sunnassee. Deux frères résidant les Plaines-Wilhems sont soupçonnés d’être impliqués directement dans le meurtre de l’activiste du MSM Soopramanien Kistnen. C’est en tout cas ce que croit l’équipe des Avengers, qui a révélé sans héssitation, mais au terme d’un long exercice de vérifications et de contre-verificatioons sur le terrain leurs noms au commissaire de police, mardi. « Ils étaient cinq à Telfair (Moka). Ils ont déplacé le corps de Kaya dans un champ de cannes pour faire croire à un suicide », affirme un des avocats au chef de la police.

Confiant de l’authenticité de ces détails recouvrés sur le terrain, Me Rama Valayden a demandé à une des trois personnes présentes lors de ce qu’il considère être une « exécution » de venir de l’avant pour témoigner. « Je vais plaider auprès du Directeur des Poursuites Publiques pour que vous obteniez l’immunité. À condition que vous veniez dire toute la vérité sur ces deux personnes », a lancé l’avocat à sa sortie des Casernes centrales.
Les deux frères; dont les noms circulent dans certains milieux, mentionnés par The Avengers ne seraient cependant que « les exécuteurs d’un contrat » visant à éliminer Soopramanien Kistnen, debenu de plus en plis gênants pour les commanditaires présumés. Les suspects en question ne sont d’ailleurs pas des inconnus de la police, les deux hommes ayant en effet déjà eu des démêlés avec la justice dans le passé, voire même fichés. Connus pour être des Bouncers, ils sont à la tête d’une équipe de gros bras ayant semé la terreur dans un des faubourgs de Rose-Hill il y a une décennie.

Depuis quelques années, les suspects font cependant profil bas et ne se sont pas retrouvés mêlés à des affaires criminelles. Du moins en apparence, donnant même l’image de bons pères de famille en public. Ils sont même devenus directeurs d’une compagnie de sécurité. Leur passé est cependant révélateur, car tous deux sont connus pour avoir usé d’actes de violence physique extrême. À un moment, ils s’étaient même retrouvés mêlés à la mort d’un proche, forçant la police à entamer une chasse à l’homme pour les capturer. La justice n’ayant alors trouvé aucun élément contre eux, ils n’avaient pas été inquiétés.

Selon des recoupements d’informations, l’équipe de The Avengers a travaillé avec une méthodologie bien précise en vue de maîtriser les tenants et aboutissants de l’affaire Kistnen, prenant ainsi en compte la manière dont le corps aurait pu être transporté et déposé dans un champ de cannes. Compte tenu que son dernier signalement avait été relevé dans les parages de La-Louise ce vendredi fatidique du vendredi 16 octobre de l’année dernière, bientôt une année. Ils se sont aussi demandé comment l’activiste du MSM aurait été bâillonné avant que cette équipe ne l’immole pour faire croire à un suicide. Des tissus brûlés avaient aussi été retrouvés sur la scène du crime, les avocats des Avengers estimant dès lors qu’il s’agit du travail de professionnels.

Un autre élément perturbant : le proche des deux frères, dans l’affaire dans laquelle ces derniers avaient été impliqués avant d’être relâchés, avait lui aussi été enlevé, séquestré et brûlé vif… dans un champ. Aussi les hommes de loi ont demandé à la police de vérifier l’alibi d’un des deux frères durant la période de disparition de Soopramanien Kistnen car, selon eux, le deuxième frère, lui, a déjà mis le cap vers les Pays-Bas depuis décembre de l’année dernière, avant de rejoindre la Suisse. Le duo a d’ailleurs aussi de la famille en Italie. « Nou pe gagn zafer ek bann personn danzere », ajoute Me Valayden.

Les avocats estiment que cette bande de cinq personnes serait en fait les exécutants d’un contrat. Dès lors, disent-ils, le cerveau doit être un ou plusieurs individu(s) « très puissant(s) et possédant beaucoup d’argent ». Ils soupçonnent que ces derniers n’ont pas assisté à la mise à mort de l’activiste, et ce, afin que personne ne puisse le voir en compagnie des deux frères en question. Les Avengers demandent à la police de vérifier également les communications téléphoniques des deux frères de début octobre 2020 à la disparition de Soopramanien Kistnen, deux semaines plus tard. Du côté de la police, on attend un dossier que les Avengers ont promis de remettre pour soutenir leurs allégations sur cette bande de gros bras.

Les avocats ont aussi donné quelques pistes à suivre au commissaire de police concernant cette affaire. La Major Crime Investigation Team (MCIT) poursuit son enquête, où elle dit suivre une autre piste que celle proposé par les Avengers. Les limiers de la police estiment ainsi quedes témoins ayant déposé dans l’enquête judiciaire au tribunal de Moka pourraient détenir des réponses sur le déroulement de ce meurtre. Ils explorent de fait la piste de personnes que la victime a rencontrées quelques jours avant sa mort. Les enquêteurs s’intéressent surtout aux créanciers de Soopramanien Kistnen et soupçonnent que ses dettes pourraient constituer un mobile. Une chose est sûre et certaines: la thèse de suicide des limiers du CID de Moka ou encore l’oedème pulmonaire du rapport d’autopsie tiennent difficilement la route avec les derniers développements…