(FILES) In this file photo taken on June 13, 2017, gaming fans walk past a logo at the Playstation games section at the Los Angeles Convention Center on day one of E3 2017. - Sony Interactive Entertainment on October 1, 2019, slashed the price of its PlayStation Now cloud video game service as it braced for Google to launch challenger Stadia in November. PlayStation Now subscription prices were cut by about half in the US to $10 monthly, the same cost as Stadia Pro subscriptions available with a "founders edition" of the new Google streaming video game service. (Photo by FREDERIC J. BROWN / AFP)

« Ce n’est pas le moment » de présenter de nouveaux produits, ont déclaré Sony et Google lundi pour annoncer le report d’événements marketing, alors que les manifestations contre le racisme se multiplient aux Etats-Unis depuis quelques jours.

« Ce n’est pas le moment de fêter la sortie (de nouveaux jeux vidéo). Pour l’instant (…) il faut surtout permettre à des voix plus importantes d’être entendues », a justifié PlayStation sur Twitter.

La console de Sony avait prévu de dévoiler de nouveaux titres jeudi 4 juin.

Les manifestations, parfois violentes, se multiplient aux Etas-Unis pour protester contre la mort de George Floyd, Afro-américain de 46 ans, devenu un symbole des violences policières.

Google, qui devait lancer mercredi sa nouvelle version d’Android (système d’exploitation des smartphones), a aussi reporté la sortie à une date ultérieure, non précisée.

« Ce n’est pas le moment de célébrer (l’interface) », a sobrement indiqué le géant d’internet sur le site des développeurs d’Android.

L’éditeur américain de jeux vidéo Electronic Arts avait déjà annoncé dimanche sa décision de reporter son événement lié au titre de simulation sportive Madden NFL 21 (football américain), prévu pour lundi.

« Nous soutenons nos amis, joueurs, collègues et partenaires afro-américains ou de la communauté noire », a expliqué EA sur Twitter.

« Notre attention immédiate se porte sur ce que nous pouvons faire pour qu’il y ait du changement. L’injustice et les discriminations systématiques empoisonnent notre nation et notre monde ».