Photo d'illustration

Le Vice-premier ministre, ministre des Collectivités locales, Anwar Husnoo, invite les habitants de la rue Defoches à Souillac – en danger à cause des éboulements du terrain à proximité de leurs maisons – à signifier leur intention s’ils souhaitent être relogés avec effet immédiat dans un logement de la NHDC temporairement, qui sera mis à leur disposition face à une situation d’urgence.

Le ministre s’est rendu sur les lieux pour un constat en compagnie du ministre Bobby Hureeram, et du PPS Ismael Rawoo.

Les fortes averses qui se sont abattues sur l’île ces derniers jours ont provoqué des glissements de terrain depuis le samedi 24 avril, notamment à Souillac, rendant instable le terrain sous des maisons construites sur des hauteurs.
La maison d’une des familles impliquées a déjà perdu la moitié de sa fondation. De grosses averses pourraient faire basculer ou faire effondrer la maison.

Environ huit familles sont impliquées par ce risque à la rue Defoches à Souillac.

L’une de ces familles est actuellement prise en charge par les autorités pour être relogée avec effet immédiat.
Par ailleurs, le contrat pour étudier et consolider la partie de terrain en pente, où des éboulements ont eu lieu récemment, a déjà été alloué à la société Sotravic.

Les membres du gouvernement se sont ensuite rendus à Chemin-Grenier pour un constat dans cette région. Alan Ganoo et ses colistiers se sont immédiatement fait hués par les habitants de la région.

« Ganoo nou pale tann to mem, nou pale truv to mem! Si tan tonn kuyonn dimounn! Zot inn rampli zot poss! Fer li ale! », scandait les habitants.

Texte mis à jour (18h45, lundi 26 avril)