Undercover Agent-Pierre Corne Orffer, le duo parfait

Il restait sur deux victoires d’affilée et il a remis ça. Undercover Agent a confirmé qu’il était un tout autre cheval cette année. Les choses n’étaient pas en sa faveur cette fois et la facilité avec laquelle il a dominé ses adversaires nous a surpris. Avec ce troisième succès, Undercover Agent s’accapare de la première place chez les chevaux et se place en pole position pour remporter cette palme. Il devient également le highest rated horse actuellement en action au Champ de Mars. Cette 19e journée a aussi vu deux doublés. Celui de Gilbert Rousset avec Captain Garett et Jals Tiger, alors que la paire Santana-Hurchund a terminé fort en remportant les deux dernières épreuves au programme avec le nouveau Remus et Free To Win.

Pour en revenir à la grande course, Kamadeva, qui est un pur sprinter, s’est montré le plus prompt sur la partie initiale. Orffer s’est toutefois assuré que le tempo soit d’un bon niveau avant de lui laisser cette position. Virtue, cheval de jeu de Raj Ramdin, a pris le relais en montée et le rythme était au rendez-vous. Derrière, Baritone attendait son heure, tout comme Marauding. Black Cat Back n’avait pas été en mesure de se positionner avec sa mauvaise ligne. Undercover Agent a été décalé aux 600m par son cavalier, et a pris le dos de Winter Chill et a graduellement produit son effort.

À l’entrée de la ligne droite, le pensionnaire de Ricky Maingard a étendu ses grandes foulées et a pris le meilleur de ses concurrents à mi-ligne droite. À ce stade, Baritone terminait en trombe, mais n’a jamais pu mettre en doute la supériorité de la monture d’Orffer, jockey avec lequel Undercover Agent a remporté la majorité de ses succès. Le vieux mais toujours vert Baritone est tombé les armes à la main et reste un cheval de classe. Black Cat Back a une nouvelle fois été battu en raison de sa mauvaise ligne. Ce compétiteur gagnera lorsqu’il sera en mesure de diriger le train à sa guise prochainement.

La journée avait débuté avec Manetheren qui n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires. Une fois à l’avant, la messe était dite. Le pensionnaire de Shirish Narang était pour la première fois aligné dans un 0-20 et n’a pas commis d’erreur. Il avait été en mesure de gagner lors de sa victoire alors qu’il était fresh et il a remis ça deux ans après. Le temps ne ment jamais toutefois. La victoire lui a été offerte sur un plateau et il a été en mesure de réduire l’allure comme il l’a voulu et a atomisé ses concurrents lors de la ligne d’arrivée. Les finisseurs n’y ont vu que du feu au démarrage et il était impossible pour eux de revenir sur le fuyard.

Stephen Donohoe a été magistral sur Ballantine Hall et cette victoire porte ses griffes. L’aligner sur 1850m était un pari osé, mais comme dit l’adage, qui ne tente rien n’a rien et le coup a été payant. Lit s’est assuré de ne pas laisser le soin à Canary Island de diriger le train. Le move décisif a été fait par Donohoe en montée. Il a laissé son cheval progresser et a pris le dos de son compagnon d’entraînement. L’Irlandais a par la suite attendu le dernier moment pour lancer sa monture, qui, même s’il a versé vers l’extérieur, a maintenu le rythme et s’est imposé par une demi-longueur.

La surprise du chef avec Lunafacation. Il était notre favori la semaine dernière et on lui accordait de bonnes chances samedi, et il n’a pas déçu. Le pensionnaire de Patrick Merven a profité de la remise d’Alvinio Roy pour résister au retour de Kaydens Pride et remporter la victoire. Il s’est montré le plus rapide au départ, mais Sockeroo lui a mis la pression en descente. Alvinio Roy n’a jamais paniqué. Il a laissé son cheval courir dans son pas et l’a lancé aux 400m. Lunafacation a bien accéléré et même si Kaydens Pride a terminé en trombe, il a tenu bon.

L’établissement dirigé par Gilbert Rousset a été l’auteur d’un beau doublé par l’entremise de Jals Tiger et de Captain Garett. Coté à 6/1, le premier nommé a réalisé un pillar to post sous la selle de Nishal Teeha. Ce dernier a pris la bonne décision d’insister pour garder l’avantage sur Ultimate Warrior, qui tentait de le déborder sur la partie initiale. Une fois devant, Teeha n’a eu qu’à bien gérer les ressources de son cheval et a tenu bon pour résister au retour de Skip The Red, qui lui a donné des sueurs froides. Le doublé est venu avec la victoire du favori Captain Garett. Associé à Dinesh Sooful, il a mis fin à la série victorieuse de Go Jewel, qui n’a pas eu une course de tout repos avec son couloir extérieur. Par ailleurs, le pensionnaire de Gilbert Rousset a eu une course en or dans le sillage des meneurs et son cavalier a sagement attendu le passage à la corde avant de lancer sa monture. Grace à cette victoire, Dinesh Sooful accentue son avance au classement des jockeys et se trouve confortablement en tête avec 19 réussites.

L’Autre entraîneur à avoir enregistré un coup de deux hier a été Shyam Hurchund. Formant le parfait tandem avec Ivaldo Santana, ce duo a enlevé les deux dernières courses de cette 19e journée. Alors qu’il revenait après des ennuis au sabot, Remus a débuté sa campagne mauricienne sur une note victorieuse. Il faut dire que c’était un des chevaux les plus soutenus au niveau du betting samedi dernier. Après un bon départ, son cavalier a décidé de le placer à côté du meneur Raheeb, avant de prendre une option franche à l’entrée de la ligne droite finale. Sans forcer son talent, il a disposé de ses adversaires, et vu la manière dont il s’est imposé, il est promis à un bel avenir.

La troisième a été la bonne pour Free To Win. Placé en milieu de peloton, le cavalier brésilien s’est montré très patient et n’a paniqué à aucun moment. Avec un bon train à l’avant, Santana a opté pour l’intérieur afin de faire la différence dans les 100 derniers mètres de course. Il a remonté Middle Path, qui a été l’auteur d’une belle performance. Grace à ces deux succès, Ivaldo Santana a enregistré sa 13e victoire de la saison, alors que Shyam Hurchund en est lui à 15.