Rob Roy a mis ses adversaires dans le rouge et a remporté haut la main la lighting Cup

Rob Rob était celui qu’on n’attendait pas. Nanti d’une mauvaise ligne, il était considéré comme une seconde chance compte tenu de la présence de quelques chevaux rapides à son intérieur. Il a toutefois gagné sa course sur les premières encablures. Son léger handicap lui a donné des ailes après le départ et il a pris la direction des opérations sans puiser dans ses réserves. On savait dès lors qu’il allait être un os dur à croquer.
Kamadeva s’était placé dans sa foulée et était son plus gros danger à mi-parcours, alors qu’Alaramz et Marauding semblaient avoir du mal à suivre le rythme derrière eux. Vascostreettractor était bon dernier, Virtue était dans une position difficile, de même que Master Of Illusion. Le pensionnaire de Vincent Allet a mené la course tambour battant et a remis une couche aux 400m. Ses concurrents ne pouvaient que constater les dégâts. Le seul qui pouvait maintenir le tempo était Kamadeva, alors que les autres semblaient déjà dans le rouge.
Dinesh Sooful a lancé à pleins bras Rob Roy à l’entrée de dernière ligne droite. La monture de Swapneel Rama a tenté de refaire son retard à son intérieur, mais le leader n’a jamais abdiqué et a continué sur sa lancée. Il a pris sa revanche sur son dernier vainqueur. Kamadeva est tombé les armes à la main et a démontré qu’il reste un compétiteur honnête parmi l’élite.
La grosse déception est venue d’Alramz, étonnant vainqueur en n’étant qu’un outsider lors de la 7e journée, qui n’a été qu’un simple figurant cette fois alors qu’il très chuchoté. Il se pourrait qu’il ait besoin de plus de distance pour s’exprimer au mieux de ses possibilités au Champ de Mars. Il est à suivre sur plus long. Marauding n’a pas démérité et aurait même pu se frotter pour la gagne s’il ne s’était pas retrouvé derrière un Alramz qui n’avançait plus aux 400m. Il a refait pas mal de terrain sur la fin, mais le vainqueur avait déjà fait le trou. Il sera difficile à contrer sur une distance rallongée la prochaine fois.
Virtue a manqué de finish pour espérer jouer les premiers rôles, alors que Vascostreettractor a refait timidement du terrain lors de la ligne d’arrivée. Il sera plus percutant dans un lot moindre.

LES AUTRES COURSES : Go Jewel seul favori, Sooful leader

1. Les nouvelles unités et favoris ont mordu la poussière dans l’épreuve d’ouverture. C’est After The Order qui a renoué avec le succès grâce à une belle monte signée Pravesh Horil et qui a offert à Raj Ramdin sa deuxième victoire de la saison. Après avoir pris un bon départ, il s’est contenté de suivre dans le dos des meneurs qui étaient Master Of Disguise et Sauna’s Cessna, qui se livraient une lutte sans merci pour le commandement. C’est aux abords des 700m que le pensionnaire de Preetam Daby a pu arriver à ses fins, mais il était déjà au bout du rouleau à l’entrée de la dernière ligne droite. Xenon et After The Order ont foncé sur lui. Le premier nommé donnait l’impression de pouvoir le faire à mi-ligne droite, mais dans un ultime sursaut, After The Order a pris sa mesure dans les derniers mètres. Al Madhar a connu un problème pulmonaire et a été à nouveau décevant, alors que Global Glory a été inexistant. Master Of Disguise est encore loin de sa forme sud-africaine, alors que Masterofallisurvey a couru en net progrès.
2. Et de deux pour Senor’s Guest au Champ de Mars dans une sublime arrivée où pas moins de cinq chevaux ont terminé à moins d’une longueur. Si Nao Faz Mal a faibli dans les derniers 100m, c’est dû à l’effort qu’il a dû fournir sur la partie initiale pour s’installer aux commandes, car Lasair insistait à son intérieur. Senor’s Guest doit son salut à l’initiative de Dinesh Sooful, qui a été le plus pragmatique. Alors que Tejash Juglall ne faisait plus assez d’efforts pour garder sa position sur Imperial Rage, lui ne s’est pas fait prier pour prendre la position devant lui avant de produire son effort au bon moment. Il a amélioré sa position à l’intérieur lorsque Bhaugeerothee s’est décalé sur Lasair. Il a repris le meneur avant de résister au retour de Pforzheim, qui a été le malchanceux de la course, Imperial Rage et Star Of Zeus. La performance d’Oliver sur le dernier nommé laisse à désirer, même s’il faut avouer que sa monture a manqué le départ, mais on croit sans se tromper qu’il aurait pu mieux faire par la suite. Grand Vision n’a, lui, été que l’ombre de lui-même.
3. Arlingtons Revenge a remis ça ! Les circonstances ont été en sa faveur. Le mauvais départ de Liverpool Champ, le parcours difficile d’Inauguration couplé à celui de son trajet de rêve sur les barres, cela a facilité à son deuxième succès de suite. Allyhosain a, comme la dernière fois, bien placé sa monture au départ en débordant ceux présents à son intérieur, avant de suivre tranquillement dans le sillage d’Eight Cities. Il a attendu le passage à la corde pour produire son accélération et l’a emporté sans forcer son talent. Eight Cities a pris une bonne deuxième place, alors qu’Inauguration n’a pas démérité. Le favori Liverpool Champ n’a jamais pu faire sentir sa présence. À noter qu’Invasion Award a connu un problème pulmonaire. Il a été suspendu pour une durée de 30 jours. Liverpool Champ n’a, lui, jamais été dans le coup.
4. La surprise du chef signée Stream Ahead. À noter que c’est la 100e victoire de Chandradutt Daby depuis qu’il est en action au Champ de Mars comme entraîneur (2017). Une performance incroyable. Red Mars restait sur une bonne prestation et avait terminé à environ trois longueurs de son vainqueur, Triple Fate Line, qui était le favori dans une classe supérieure à sa dernière tentative, alors que cette fois, il était mieux loti au départ. Sonaram ne s’est pas fait prier pour se propulser aux avant-postes, avant de laisser le soin à Bergerac, qui insistait pour mener le train, de prendre cette position. Le gris a ensuite attaqué ce dernier aux 300m avant d’offrir une farouche résistance, alors qu’on pensait qu’il allait faiblir au vu du train rapide imprimé. Il l’a emporté devant Prince Of Persia, qui a terminé en trombe pour précéder Backpacker, qui a manqué de punch pour espérer se frotter pour la gagne. Le favori Blackburn Roc a marqué le pas et a été décevant en prenant la 4e place. Tout comme Battle Of Alesia, qui n’a pas été en mesure de passer la surmultipliée.
5. Un autre outsider s’est signalé dans la 5e course : Red Mars. Cela, même s’il restait sur une belle prestation et qu’il portait un léger handicap. Le plus difficile a été fait sur la partie initiale lorsque ce hongre alezan a pu surmonter le handicap de son mauvais couloir pour se placer sur l’arrière-main du favori Triple Fate Line. Sea Air, mal placé au départ, a insisté pour prendre la position tête et corde, et a réduit l’allure dans la ligne opposée, ce qui a permis à Alvinio Roy, qui a fait preuve d’un bon jugement, de démarrer de loin et son cheval n’a jamais baissé de pied et a battu Spring Man, qui n’a pas démérité. Triple Fate Line a pris la 3e place, alors que Tsitsikamma Dance a bien terminé. Stopalltheclocks a terminé en trombe, mais son mauvais départ lui a été préjudiciable.
7. Revoilà Paddingtons Luck ! Après une rentrée victorieuse, il était rentré dans le rang par la suite, mais s’est rappelé au bon souvenir de ses partisans. Il a eu le soin de régler le pas à sa guise avec l’as au départ et a bien accéléré lors de l’emballage final pour repousser l’assaut de G I Joe, qui avait couru le vent avec ses 61,5 kilos et repoussé le finish foudroyant de Wordbuster, qui s’est amené comme un boulet de canon sur la fin. Il aura fallu le verdict de la photographie pour les départager et le cheval de Gilbert Rousset a gardé un mince avantage sur la ligne. C’est la cinquième victoire de ce compétiteur depuis qu’il évolue au Champ de Mars et il a offert le coup de trois à Dinesh Sooful, qui de nouveau endosse seul le dossard de leader chez les cavaliers.
8. Le banco de la journée, Go Jewel, a été exact au rendez-vous et a été le seul favori à s’imposer lors de la 12e journée. Il a suivi dans le dos du meneur avant de ne faire qu’une bouchée de ses adversaires lors de la ligne d’arrivée. Sur cette performance, il ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin et reste invaincu au Champ de Mars. Crushing Force n’a pas été ridicule, tout comme le nouveau San Andreas. Il devrait encore mieux faire sur un parcours rallongé. Almost Winter, lui également un nouveau, a été décevant. À sa décharge, il faut faire ressortir qu’il n’a pas eu un parcours de tout repos.