Le Premier ministre adjoint, ministre du Logement et du Tourisme, Steven Obeegadoo, a renconté les opérateurs du secteur touristique, ce jeudi 21 janvier, à l’hôtel Le Labourdonnais, au Caudan Waterfront, pour un rapide tour d’horizon de l’année écoulée et des perspectives pour 2021.

Steven Obeegadoo a affirmé que Maurice recevra 100 000 doses de vaccin de l’Inde “très prochainement”.

« 2021, c’est l’année du vaccin. L’objectif consiste à vacciner le plus grand nombre de monde, ce qui permettra, à terme, de revoir les test PCR, etc. La bataille est loin d’être gagnée. Elle ne le sera pas cette année, mais nous avons bon espoir de renverser la tendance », a rassuré le ministre

Pour ce dernier, l’arrivée de la Covid-19 a mis à genoux le secteur touristique à Maurice.

« Le tourisme a connu une année comme aucune auparavant. Je salue la résilience et l’effort de tous les acteurs de ce secteur. Par ailleurs, il y a eu une volonté de solidarité de la part de l’État à travers le wage assistance scheme et le self employed assistance scheme. Mais les choses n’avancent pas suffisament vite. J’espère renouveler cette volonté de partenariat », a soutenu le ministre.

Steven Obeegadoo a estimé que le tourisme local a connu un grand succès l’année dernière. “Cela a emmené une nouvelle experience, et, pour les hôteliers, une nouvelle clientèle. Certes, ce n’est pas une solution pour le secteur ».

Pour le Premier ministre adjoint, l’espoir de 2021 réside en les vaccins, et ce, malgré l’apparition des variantes du virus. Néanmoins, ajoute-t-il, sans les vaccins, “pas de reouverture des frontières ».

Il a également mis l’emphase sur le partenariat entre le secteur privé et le gouvernement à travers plusieurs axes. Notamment l’échange d’idées, une aide en termes dinfrastructure et de personnel, l’établissement des catégories à être vaccinées en priorité, dont les frontliners ou le personnel de l’aéroport.

« Les 50 000 personnes qui vont être vaccinées comprendront celles du secteur hôtelier. Le plan de vaccination de l’État est structuré en plusieurs étapes. Pour demain, c’est le défi de conceptualiser le tourisme de l’après Covid », a-t-il fait comprendre.

Une des propositions du ministre est d’organiser, d’ici un mois ou deux, un forum de réflexion pour trouver des moyens de collaborer. « Je renouvelle cette volonté d’approfondir la solidarité, et de trouver de nouvelles formes de partenariat pour relever le secteur, de même qu’aider à la survie des entreprises et l’emploi, tout en relançant la machine économique ».

La rencontre s’est déroulée en présence des officiers du ministère du Tourisme, des représentants de la MTPA et de la Tourism Authority.