photo illustration

– Arrêté par la police, le suspect Mohammad Karimullah avance : « Clinton ki dan prizon New Wing ki fer mwa vinn sers sa koli la »

L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a intercepté un colis en provenance de Chine, contenant environ 3 kilos de poudre de synthétique d’une valeur marchande de Rs 45 M, utilisée dans la fabrication de drogue. Mohammad Khairoudeen Karimullah, un habitant de Vallée Pitôt, venu récupérer le colis, hier, a dénoncé un dénommé Clinton comme étant l’importateur. Ce dernier serait incarcéré à la prison de Beau-Bassin.

Cette affaire a éclaté mercredi,  l’escouade de l’inspecteur Mohes de l’ADSU apprenant qu’un colis de drogue est entré à Maurice à travers une compagnie de logistique et de fret. Munie d’un mandat, la police a débarqué dans cette entreprise à Port-Louis où elle a pris possession d’un colis adressé à une compagnie alimentaire située à Cassis.

Le paquet est arrivé par un vol cargo le 22 mai de la Chine en transitant par Nairobi. Il était censé contenir des sauces épicées. À l’examen du colis en présence des représentants de la société, les limiers de l’ADSU relèvent des prospectus mentionnant “Spicy Garlic sauce” ou encore “Unknown liquid” aussi bien qu’un thermos dans lequel étaient dissimulés des sachets en plastique contenant de la poudre et d’autres substances soupçonnées d’être de la drogue.

Sur les instructions du surintendant Azima, un exercice de “controlled delivery” a été monté. Le lendemain, un témoin devait confier aux limiers qu’un individu l’a rencontré près du poste de police de Roche-Bois. L’homme s’est présenté comme Khairoudeen Karimullah et lui a dit qu’il attendait un paquet pour une compagnie alimentaire se trouvant à Cassis. Il a même laissé son numéro de téléphone à l’employé. Avec ces détails, l’ADSU devait entrer en contact avec le suspect et un rendez-vous a été fixé à Cassis.

Des policiers se sont fait passer pour des employés de la compagnie de fret et devaient même prendre place dans un de leurs véhicules, pendant qu’une autre équipe suivait les mouvements à quelques mètres plus loin. Un constable a contacté Khairoudeen Karimullah sur son cellulaire et ce dernier a déclaré : « Mo kot pon. Mo pe vinn zwenn ou pou mo pran mo parsel. Mo ena mo fotocopi mo kart idantite ».

Le suspect est arrivé et devait signer les papiers et prendre le colis pour s’en aller quand des policiers l’ont encerclé. Il a alors déclaré : “sa parcel la X ek enn nomme Clinton ki dan prizon New Wing finn fer mwa vinn sers sa. Fer troiziem parsel ki mo pe pran livrezon ».

Lors d’une fouille corporelle, l’ADSU a saisi deux cellulaires qui seront examinés après l’obtention d’un ordre de la Cour. La police a perquisitionné la maison de Khairoudeen Karimullah à Vallée Pitôt où rien d’incriminant n’a été trouvé. Il a été placé en détention provisoire en attendant son inculpation provisoire aujourd’hui. Les enquêteurs sont sur la piste de ses complices et comptent interroger le dénommé Clinton après confirmation de son identité. Cette enquête se poursuit sous la supervision du DCP Bhojoo.