Photo illustration

Le paiement du monthly interim allowance de Rs 1 000 dont bénéficient les quelque 2500  employés de la Compagnie Nationale de Transport (CNT) sera non seulement maintenu, mais sera étendu à ceux “tombant sous le National Remuneration Board” des opérateurs privés. Au total, 6,400 employés de compagnies de transport, y compris des opérateurs individuels, toucheront leur allocation et le paiement sera effectué à partir de fin septembre.

Cette annonce a été faite par le ministre des Transports et du Light Rail, en présence du ministre du Travail, Soodesh Callichurn, lors d’une conférence de presse, vendredi dernier. Si le ministre du Travail n’a pas commenté cette décision, en revanche, son collègue a expliqué que la monthly interim allowance sera en vigueur jusqu’en février 2021.

La situation économique du pays sera alors passée en revue et à la lumière de cette évaluation, une décision sera prise sur le maintien de l’allocation. Toujours en février 2021, une rencontre avec les syndicats concernés par les négociations collectives sera à l’agenda.

Le paiement de la monthly interim allowance a un coût: Rs 81 M. Selon le ministre Ganoo, le gouvernement puisera l’argent du Bus Companies Recovery Account. Alan Ganoo a expliqué que l’initiative d’offrir une allocation intérimaire aux employés de la CNT avait été prise en septembre 2019. Et selon l’accord collectif signé  à l’époque, le paiement devait être effectué de janvier à juillet dernier. Cependant, la pandémie du Covid-19 a changé la donne économique dans le pays.

Le ministre des Transports a aussi fait ressortir qu’à un moment, le gouvernement avait le choix: “Soit étendre le paiement ou ouvrir les négociations collectives.” La décision d’étendre le paiement de l’allocation a primé pour qu’il n’y ait pas “une forme de discrimination à l’égard des autres travailleurs de l’industrie du transport public.”