Antish R. (17 ans), soupçonné d’avoir tué l’oncle de sa petite amie, Edward Bernard Lajeune (46 ans), la semaine dernière, est retourné lundi sur les lieux du crime, à Trèfles, en vue de participer à une reconstitution des faits. L’exercice – qui a nécessité le déploiement d’unités de la Special Supporting Unit (SSU), de la CID de la Western Division et de la police de Stanley – s’est déroulé sans incident, les policiers ayant en effet au préalable demandé aux habitants de la localité de respecter les consignes sanitaires et de rester chez eux. Néanmoins, pour parer à toute éventualité, le suspect était muni d’un gilet pare-balles ainsi que d’un casque.

Le jeune homme a une nouvelle fois confirmé être amoureux d’une fille de 21 ans, mais que l’oncle de cette dernière ne voyait pas d’un bon œil leur relation. Aussi, après une dispute survenue mardi dernier, l’adolescent a décidé d’éliminer Edward Bernard Lajeune. Il s’est alors introduit dans sa maison, où il a assené dans un premier temps à la victime des coups de barre de fer avant de continuer de l’agresser avec un couteau au niveau de l’estomac. Après quoi il dit avoir traîné le corps dans les escaliers puis de le porter dans la salle de bains, où il avait, dit-il, l’intention de le « découper » pour s’en débarrasser « dans un buisson ».

Il n’aura cependant pas eu le temps de mettre son plan à exécution, entendant des « bruits de pas » dans la maison de la victime. Aussitôt, il s’est rué sur le toit, où il a fini un peu plus tard par se faire arrêter. Antish R. a confirmé tous ces détails à la police « under camera » lors de la reconstitution des faits. Il fait l’objet d’une accusation provisoire de meurtre et est actuellement en détention préventive.