Les employés de la Mauritius Port Authority sont inquiets face à une menace de contamination à la tuberculose sur leur lieu de travail. Un des employés atteints de la maladie a été admis depuis début janvier à la Chest Clinic de l’hôpital de Poudre d’Or. Des tests ont été effectués plus tard sur dix de ses collègues et les résultats se sont avérés positifs pour six d’entre eux.

En effet, la nouvelle a été confirmée ce jeudi 4 février par le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal. Ce dernier explique que le patient admis à l’hôpital de Poudre d’Or y a été admis à la suite d’examens. Ce dernier s’était présenté souffrant et il a été décelé que ce dernier souffrait de la tuberculose.

Le ministre indique le ‘contact tracing’ se poursuit avec des personnes avec lesquelles le premier patient a été en contact. De fait, six de ses collègues ont été testés positifs à la tuberculose. Cependant, il indique que « les six autres ne sont pas des cas actifs de la tuberculose et ne nécessitent pas une admission dans un centre hospitalier. Néanmoins, selon les médecins, du moment qu’ils sont positifs à la maladie, ces derniers sont soumis à un traitement.

Alertés par les employés inquiets, les syndicalistes au Port demandent à ce que les tests soient étendus à tous les employés de la section « big tugs ».

Le ministre souligne que « nous avons le traitement pour la tuberculose à Maurice. La tuberculose, se bann ka ki nou gagne, nou manage zot byen et zot retourn dan la société ».