Un patient de la Covid-19, Imran Ramjan Gunga, âgé de 51 ans, relié au Cluster Gunga, est décédé à 17h42 le mardi 20 avril, à l’hôpital Victoria, à Candos. Son état de santé s’était gravement détérioré ces derniers jours. Il n’a pu regagner son domicile depuis la découverte de cas positifs à partir d’une cérémonie de prière dite « Qatam », qui s’est tenue à Forest-Side, à son domicile, le dimanche 7 mars 2021.

Admis dans un premier temps en quarantaine dans un hôtel de l’est, après que sa fille Noorjahan Gungah, 21 ans, a été testée positive à la Covid-19, le quinquagénaire sera finalement transféré à l’hôpital ENT à son tour; il avait lui aussi été testé positif au coronavirus.

Après plusieurs tests négatifs, le patient a été plus tard autorisé à quitter le centre de traitement. Ce, avant d’être admis à l’hôpital Victoria, à Candos, pour suivre son traitement contre le cancer. Malgré qu’il a été un patient récemment positif au coronavirus, l’hôpital l’a placé en salle 15, salle médicale pour homme où se trouvent d’autres patients ayant des pathologies autres que la Covid-19, ainsi qu’un autre patient cancéreux, de Canot, ayant lui aussi déjà été positif à la Covid-19 auparavant et ayant déjà effectué un séjour à l’hôpital ENT. 

Toutefois, le test à l’admission à Candos du patient de Canot s’est avéré positif une nouvelle fois. De fait, les quelque 28 patients qui y sont admis, dont Imran Ramjan Gunga, sont enfermés dans la salle avec six membres du personnel médical. Ayant tous été mis à risque, ils sont contraints de rester enfermés dans une salle qui n’avait au départ aucun lien avec la Covid-19.

Hier, la dépouille d’Imran Ramjan a été dirigée vers son domicile pour les rites funéraires malgré des instructions, données dans un premier temps, afin que le corps ne soit pas remis à la famille pour un early burial. Le corps devait être par la suite transporté au cimetière de Bigara, à Curepipe. Mais des problèmes de transmission de papiers officiels ont apparemment retardé le rite.

lemauricien.com s’est rendu sur place à Forest-Side pour confirmer cette nouvelle mortalité.

Depuis le début de la 2e vague de Covid-19 à Maurice, avec la découverte des nouveaux cas locaux le 5 mars 2021, 16 personnes sont décédées en quarantaine ou en centre de traitement. Des 16 patients, 13 étaient positifs à la Covid-19, deux négatifs et un indéterminé. À hier soir, il n’avait pas été confirmé si Imran Ramjan serait considéré comme mort de la Covid ou d’une autre pathologie.

L’île Maurice a enregistré à ce jour 572 cas de contamination locale à la Covid-19.