Le DPM et ministre du Logement et du Tourisme, Steeven Obeegadoo, qui répondait à une Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Arvin Boolell, sur la relance du secteur touristique dans le contexte de la Covid-19 et de l’échouement du MV Wakashio, a annoncé qu’il était très difficile à ce stade de prévoir l’évolution de ce secteur jusqu’à la fin de l’année. Cela, parce qu’il n’y pas de visibilité concernant l’évolution de la pandémie de Coronavirus dans le monde.

Le ministre Obeegadoo a également indiqué qu’à ce stade il n’avait pas les statistiques concernant l’évolution de l’emploi au sein du secteur. Il est revenu à Xavier-Luc Duval d’insister auprès du ministre pour davantage de détails concernant l’emploi dans ce secteur grandement affecté par la pandémie. Steeven Obeegadoo a cependant indiqué que ces détails étaient compilés par le ministère du Travail et rendus publics par Statistics Mauritius, mais qu’il préférait les « double-check » avant de les rendre publics.

Lors de sa réponse à la PNQ, le ministre du Tourisme devait démontrer que les chiffres de janvier à mars 2020 – s’agissant des revenus et du nombre de touristes dans l’île – commençaient déjà à être affectés par la pandémie et la fermeture des frontières à l’international. Ainsi annonce-t-il une baisse des revenus et du nombre de touristes pour le « first quarter » de 2020, comparativement à 2019 et 2018. Et avec la pandémie, le ministre devait soutenir qu’il est « futile » à ce stade de se prononcer sur le futur de l’ »hospitality sector ».

Rs 500 Millions.

Il a aussi insisté pour dire que le gouvernement profitait de cette épisode malheureux pour repenser le tourisme mauricien en concertation avec tous les acteurs du secteur et que, de ce fait, l’Action Plan de son prédécesseur était en perpétuelle révision. Questionné sur la mise sur pied d’un High Powered Committee, Steven Obeegadoo a indiqué qu’il était opérationnel et regroupant des associations d’hôteliers, Business Mauritius et son ministère.

D’autre part, le ministre a fait état des mesures visant à soutenir l’emploi et les salaires de tous ceux exerçant dans le secteur du Tourisme. De fait, à travers les assistances gouvernementales offertes, Rs 500 M devraient être déboursées dans ce secteur pour août 2020 par le ministère des Finances

A des questions du leader de l’opposition sur l’impact de l’échouement et de l’Oil Spill du MV Wakashio sur le secteur touristique, Steeve Obeegadoo a concédé ne pas être en mesure de l’évaluer à ce stade.  Le lien établi par le naufrage du MV Wakashio et le contrat auprès de la Liverpool Academy a permis au ministre de dire « I am not a Liverpool fan » mais il a reconnu être d’accord avec le leader de l’opposition du besoin de « fully exploit » toutes les avenues pour relancer le tourisme mauricien.

Time for unflinching patriotism.

Que ce soit au début ou à la fin de la PNQ, le ministre du Tourisme a profité pour insister que « this is a time of national solidarity and unflinching patriotism », en direction des membres des « deux côtés de la chambre », en pointant du doigt un politicien en dehors de l’hémicycle.

« Nous ne devons pas porter atteinte à notre pays et au secteur touristique », a enjoué le ministre. La relance du secteur touristique, a affirmé le ministre, « can only succeed if we show patriotism ». Steeven Obeegadoo devait ainsi encourager d’agir « responsibly » dans les temps difficiles « in spirit of patriotism ».

Soulignons que la séance a débuté avec plus de 15 minutes de retard. Le ministre Obeegadoo a toutefois présenté ses excuses en ce sens.