(Photo by Vincenzo PINTO / AFP)

« L’OMS n’a pas encore choisi le vaccin. Et celui qui sera retenu par l’OMS sera celui que nous aurons », a déclaré le Dr Gaud du National Communication Committee (NCC) en conférence de presse le jeudi 3 décembre.

« Beaucoup de questions à l’heure actuelle restent sans réponse », selon cette dernière concernant les différents vaccins qui ont fait leur apparition depuis peu à travers le monde. Elle indique qu’en ce moment, 11 vaccins sont en  »phase trois » dans les laboratoires scientifiques étrangers où les scientifiques travaillent sur l’efficacité des vaccins.

« Pour l’instant, ce sont que des communiqués de presse sur le pourcentage de son efficacité qui ont été publiés. Les résultats finaux ne sont pas encore connus. Il faut attendre les publications scientifiques ».

Le Dr Gaud explique ainsi que c’est tout d’abord l’efficacité, son fonctionnement, les effets secondaires, le mode de transport et de conservation des vaccins, qui intéressent les autorités locales. « Il nous faut tous ces renseignements avant de nous engager », dit-elle.

Elle indique que ceux qui pourront bénéficier des 20 % des 240 000 vaccins sont les frontliners et les personnes âgées. Quant au ‘listing’ des personnes, celui-ci est actuellement en cours.