La séance de vaccination au centre Swami Vivekananda à Pailles, hier, s’est clôturée sur une note de mécontentement avec plus d’une centaine de personnes faisant entendre leur agacement à la suite d’une attente « dan vid » de plus de trois heures.

Ces personnes ont fait la queue en vue de se faire administrer leur dose de Synopharm contre le COVID-19 mais ont été informées vers 15h30 qu’il n’y avait plus de vaccin et qu’elles devront repasser plus tard. Certains parmi la file d’attente n’ont pas hésité à se faire entendre auprès des responsables de l’organisation. « An aster ki zot kone vaksin fini ek pa pou kapav fer. Depi 10h pe fer lake. Ariv 3h zot pe dir pena », dira un quadragénaire qui était sur place depuis la fin de la matinée.

C’était l’incompréhension lorsque les officiels en poste ont commencé à empêcher les personnes d’accéder au lobby du SVICC, ce qui a nécessité l’intervention des policiers. Leurs demandes d’information seraient restées vaines et la tension est montée avec les policiers assurant la sécurité. On laisse entendre qu’un homme, qui était dans la file d’attente depuis plusieurs heures, a dû être transporté en ambulance après avoir été pris d’un malaise. Dans les milieux de la Santé, on affirme que le stock prévu pour la séance de vaccination avait pris fin alors que les personnes faisaient toujours la queue, attendant leur tour.