Photo illustration

Le cas d’une patiente testée positive à la COVID-19 interpelle le ministère de la Santé ces dernières heures car elle refuse de donner des détails sur les personnes avec qui elle était en contact ces derniers jours.

Le surintendant de l’hôpital Jeetoo (42 ans) n’a eu d’autre choix que de porter l’affaire à la police en consignant une déposition formelle. Cette habitante de Vallée Pitot, placée dans un centre de quarantaine à Pointe-aux-Piments, a été testée positive le jeudi 13 mai. Elle a été transférée à l’hôpital ENT de Vacoas pour ses traitements.

Entre-temps, l’équipe du Contact Tracing du ministère de la Santé l’a rencontrée pour qu’elle donne des informations sur les personnes avec qui elle était en contact et les lieux où elle est partie ces deux dernières semaines. Or, la patiente n’a pas voulu collaborer avec les officiers. Ces derniers se sont tournés vers sa fille qui dit l’avoir accompagnée pour faire du shopping à Plaine-Verte et à Port-Louis.

Et d’ajouter qu’elle ignore où sa mère s’est rendue lors des autres sorties. Une enquête pourBreach of QuarantineAct a été initiée. Il n’est pas à écarter qu’un exercice de Mass Testing soit effectué dans certains quartiers de la capitale.