(Photo by Fabrice COFFRINI / AFP)

La branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) va réunir mercredi matin ses membres pour discuter des stratégies à mener face à la nouvelle variante du coronavirus, a-t-elle annoncé mardi.

En réponse à la nouvelle variante circulant au Royaume-Uni, l’OMS Europe « suit la situation de près » et « va réunir les Etats membres pour discuter des stratégies de tests, de réduction des transmissions et de communication sur les risques », a indiqué son directeur régional Hans Kluge sur Twitter.

La branche européenne de l’organisation, qui est basée à Copenhague, a précisé en fin de journée que la réunion en ligne aurait lieu mercredi à 09H00 GMT.

« Ce sera une réunion fermée d’experts (…) et une opportunité pour les autorités sanitaires britanniques de faire un point sur la situation et répondre aux questions liées », a précisé une porte-parole à l’AFP.

L’OMS Europe, qui regroupe une cinquantaine de pays dont la Russie et plusieurs ex-Républiques soviétiques d’Asie centrale, avait déjà appelé ses membres dimanche à renforcer leurs contrôles afin de mieux détecter des cas éventuels de la souche dite « VUI – 202012/01 » du nouveau coronavirus.

« Limiter les voyages pour contenir les contaminations est prudent jusqu’à ce que nous ayons une meilleure information », a souligné M. Kluge mardi sur Twitter.

Mais « les chaînes d’approvisionnement pour les biens essentiels et les déplacements essentiels doivent rester possible », a-t-il affirmé.

L’apparition au Royaume-Uni d’une nouvelle variante du coronavirus, qui selon des analyses préliminaires serait plus contagieuse que les autres, sème l’inquiétude dans toute l’Europe.

Mais rien ne démontre à ce stade que cette variante entraîne des formes plus graves ou résistera aux vaccins, soulignent les experts.

La liste des pays décidant de suspendre les arrivées de voyageurs en provenance du Royaume-Uni ne cesse de s’allonger après la découverte d’une nouvelle variante du coronavirus sur le territoire britannique.

Selon l’OMS, la souche a été détectée dans plusieurs pays hors du Royaume-Uni, dont le Danemark, l’Italie, l’Islande, les Pays-Bas et l’Australie.