À l’initiative de l’International Watercolour Association (IWS), les artistes mauriciens ont été invités à offrir une de leurs œuvres au Covid-19 Solidarity Project. Les créations sont mises en vente sur une plateforme numérique et l’argent recueilli sera versé à la Nurses Union (NU) et à la Police Officers Solidarity Union (POSU). Les artistes ont jusqu’au 25 avril pour envoyer une image de leurs œuvres et les acheteurs ont jusqu’au mardi 5 mai pour en faire l’acquisition.

Les objectifs de ce geste sont à la fois d’offrir un présent à ceux qui risquent leur vie au quotidien dans l’exercice de leur fonction, notamment la police et les infirmiers, d’offrir aux artistes une plateforme pour continuer à se produire durant cette période de couvre-feu et de partager leur passion avec leur compatriote. « As you all know, our frontliners have requested us all to be at home while they are themselves heroically fighting against Covid-19. In line with the daily voluntary strength and courage that our heroes are displaying in this combat while we are staying at home, the International Watercolour Society of Mauritius has come up with a COVID-19 Solidarity Project by setting up an e-gallery whereby artists have unhesitatingly donated their artworks for sale », peut-on lire sur le site qui abrite la galerie virtuelle.

Au Mauricien, le président de l’IWS, Riaz Auladin, indique que les artistes peuvent mettre en vente plusieurs tableaux. « Ils peuvent opter pour un don total du prix de vente de l’œuvre ou partiel, soit 75%. Les tableaux mis en vente sont de différentes dimensions. Les techniques d’expressions artistiques sont variées également », dit-il. Riaz Auladin souligne qu’au fur et à mesure que les photos des travaux sont reçues par la société, elles sont publiées dans la galerie virtuelle à l’adresse suivante : https://artfullythankfulmauritius.squarespace.com.

Le prix de chaque tableau y est affiché. Les amateurs d’œuvres d’art peuvent s’y connecter pour une visite virtuelle et y placer leur commande en cliquant sur « You can order here », au bas de la page. Une fois le choix fait et la commande placée, l’IWS indiquera à l’acquéreur le numéro du compte en banque sur lequel le transfert d’argent devra être effectué. La vente est ouverte jusqu’au 5 mai. Tous les travaux sont livrés sans encadrement. Au moment de la vente, l’IWS facilitera le contact avec l’artiste concerné. Un arrangement sera aussi convenu entre les deux pour la livraison du tableau une fois le confinement levé. « We encourage a post-lockdown delivery to prevent any incident and request for a mutual understanding on both the buyer’s and artist’s end », insiste le président de l’IWS. Il note aussi que l’acheteur sera responsable de l’encadrement du tableau. S’il le souhaite, à sa demande, l’artiste peut s’engager à le faire mais cela encourra des charges additionnelles.

Le prix de vente des tableaux se situe dans la fourchette de Rs 2000 à Rs 10 000. Un prix maximum fixe est proposé aux artistes en fonction de la dimension du tableau. La dimension de la toile et le prix sont affichés sur chaque travail. L’objectif premier étant tout de même, selon Riaz Auladin, « de donner l’occasion à tout amateur d’art, le plus modeste soit-il, surtout en cette période difficile, d’en faire une acquisition ». Les artistes participants quant à eux recevront une attestation pour leur soutien à cette cause.
L’IWS précise que les conditions de vente sont valables pour Maurice seulement.