A handout photo made available on September 14, 2020 by the European Southern Observatory shows an artistic impression depicting our Solar System neighbour Venus, where scientists have confirmed the detection of phosphine molecules, a representation of which is shown in the inset. - The molecules were detected in the Venusian high clouds in data from the James Clerk Maxwell Telescope and the Atacama Large Millimeter/submillimeter Array, in which ESO is a partner. Astronomers have speculated for decades that life could exist in Venus’s high clouds. The detection of phosphine could point to such extra-terrestrial “aerial” life. (Photo by M. KORNMESSER and L. CALCADA / European Southern Observatory / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / European Southern Observatory / NASA / M. Kornmesser/L. Calcada"

La découverte dans les couches nuageuses de Vénus d’un gaz signalant peut-être la vie, la phosphine, a été célébrée lundi par le patron de l’agence spatiale américaine, qui a dit vouloir désormais donner la priorité à l’étude de cette planète, délaissée au profit de Mars.

« De la vie sur Vénus? La découverte de phosphine, produit dérivé de la biologie anaérobie, est l’événement le plus important à ce jour dans la recherche de vie en dehors de la Terre », a tweeté Jim Bridenstine, administrateur de la Nasa, réagissant à la publication plus tôt lundi d’une étude sur la découverte par la revue Nature Astronomy.

« Il est temps de prioriser Vénus« , a-t-il aussi écrit.

Vénus, particulièrement hostile car il y fait 470°C en surface en moyenne, a été explorée dès les années 1960 mais a rapidement été considérée comme moins intéressante scientifiquement que Mars et l’extérieur du système solaire. Plusieurs sondes et robots sont en ce moment en route vers la planète rouge, mais aucune mission spécifiquement dédiée à Vénus n’est en cours.

Mais des scientifiques prônent depuis quelques années un retour sur Vénus, l’astre le plus brillant dans notre ciel nocturne après la Lune, et plusieurs nouvelles missions ont été proposées, la Nasa en envisageant plusieurs.