« Now for tomorrow », un programme de développement durable et inclusif, a été lancé par Veranda Leisure and Hospitality (VLH), le pôle hôtellerie du groupe Rogers, ce mercredi 4 août.

Pionnier de l’hôtellerie et des loisirs à Maurice, VLH aspire, entre autres, à réduire et compenser l’empreinte carbone des complexes hôteliers de Heritage Resorts. C’est à travers le lancement d’un site web et d’une campagne digitale que VLH a fait le bilan de plusieurs années d’actions et réitère son engagement envers l’environnement et les communautés au sein desquelles il opère.

« Now for tomorrow » comprend ainsi cinq domaines d’action, en accord avec le pacte SigneNatir de Business Mauritius, nommément la transition énergétique, l’économie circulaire, la protection de la biodiversité, des communautés vivantes et intégrées, ainsi que le développement inclusif.

La durabilité faisant partie intégrante de l’ADN de VLH, les deux marques hôtelières du groupe, à savoir Heritage Resorts et Veranda Resorts, sont appelées à intégrer ces cinq piliers de durabilité dans leurs opérations.

Pour Thierry Montocchio, CEO du groupe VLH, « Now for tomorrow » n’est pas qu’un
discours creux.

« Nous lançons ce programme avec des résultats chiffrés quant aux actions que nous avons déjà menées ces dix dernières années. Notre programme d’entretien de 10 modules de récifs artificiels dans le lagon de Bel Ombre a, en outre, permis une régénération importante des coraux et l’observation de 20 nouvelles espèces de poissons. Notre Heritage Training Academy a autonomisé les communautés locales, leur ouvrant une carrière dans le secteur hôtelier. Notre nouvelle unité d’embouteillage d’eau pour l’approvisionnement de nos hôtels nous a en 2019 permis d’éviter l’utilisation de l’équivalent de 27 tonnes de bouteilles en plastique. De plus, 65% de nos déchets ont été recyclés. Now for tomorrow est aussi une grande première pour le secteur et promet la neutralité carbone à travers des objectifs et un plan d’action définis. Agir pour le climat et l’environnement, c’est avant tout identifier et neutraliser ses émissions de gaz à effets de serre et venir avec des initiatives concrètes visant à atteindre la neutralité carbone », explique-il.

Dès octobre 2021, VLH renforcera son engagement et sera le premier groupe hôtelier à
offrir des séjours « neutres en carbone » au sein de ses établissements Heritage Resorts à
Bel Ombre en compensant l’intégralité des émissions de CO2 inévitables d’un séjour.

Cet objectif sera notamment réalisé à travers l’achat de crédit carbone auprès du Groupe Aera mais aussi à travers des projets locaux de « compensation carbone », dont la construction d’une ferme photovoltaïque et le reboisement de terres non-utilisées actuellement. Quant aux hôtels Veranda, une contribution volontaire à ces mêmes projets sera proposée aux clients.

À partir de janvier 2022, 100% des fruits et légumes, des fruits de mer, de la volaille et de la viande consommés dans les établissements du groupe proviendront de fermiers et producteurs mauriciens, ou de partenaires régionaux dans l’océan Indien.

Le groupe vise également le recyclage de 75% de ses déchets d’ici 2022, et
ambitionne de développer une approche scientifique pour réduire le gaspillage alimentaire
dans plusieurs hôtels du groupe, et ce, en s’engageant dans un projet pilote mené en
collaboration avec le label The PLEDGE on Food Waste.

« Now for tomorrow, ce n’est pas uniquement dire aux gens qu’il est temps d’agir
maintenant pour l’environnement et pour les générations futures, mais c’est surtout mener
par l’exemple, comme nous le faisons au sein du groupe Rogers et de VLH. Ce mouvement,
je l’ai porté depuis ma nomination en tant que CEO en 2007 et, plus récemment, parmi la
communauté des affaires en tant que président de la commission « Sustainable and Inclusive Growth » de Business Mauritius », a pour sa part soutenu Philippe Espitalier-Noël, CEO du groupe Rogers.