« D’un côté, nous devons protéger la population. Li pa kestion nou pei vinn kouma La Renion. De l’autre côté, nous devons peu à peu redémarrer, y compris le tourisme ». C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre adjoint et le ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, à la première séance de formation sur les protocoles sanitaires à être adoptés par le personnel hôtelier.

Steven Obeegadoo affirme qu’un dialogue a été entamé depuis plusieurs mois avec représentants d’hôtels et différentes personnes concernées par l’industrie du tourisme pour « savoir comment avancer ».

Le DPM se dit d’ailleurs pas inquiet d’une éventuelle deuxième vague de Covid-19 avec la réouverture des frontières. « Tous ceux qui viendront à Maurice à partir du 1er octobre passeront 14 jours en quarantaine. Si après les 14 jours, leus résultats sont négatifs, il n’y a pratiquement aucun risque », a-t-il confié.

Pour rappel, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a indiqué que la réouverture des frontières se fera en trois phases.

La première concerne l’exercice de rapatriement des Mauriciens de l’étranger, qui se poursuivra jusqu’au 30 septembre. Durant cette période, les passagers à l’arrivée continueront à être placés en quarantaine dans les centres mis à leur disposition par l’État.

La deuxième phase débutera à partir du 1er octobre avec davantage de vols organisés sur « certaines destinations ».

Les places seront accordées selon l’ordre de priorité suivant : les ressortissants mauriciens, les résidents détenteurs d’un permis, ceux qui exercent un emploi à Maurice et les autres visiteurs désirant se rendre à Maurice. L’accès au territoire mauricien sera autorisé dans le respect d’un protocole sanitaire.

La troisième phase, qui consiste à rouvrir les frontières, va débuter à une date qui sera déterminée à la lumière de l’évolution de la pandémie de Covid-19. « Nous espérons pouvoir retenir une date », avait déclaré le chef du gouvernement.