Photo illustration

Du 23 au 29 novembre, Prévention Information Lutte contre le SIDA (PILS)  et ses partenaires, le Collectif Urgence Toxida (CUT) et l’association Aides, Infos, Liberté, Espoir et Solidarité (AILES) organisent la première édition de la Semaine Internationale du Dépistage à Maurice (voir l’itinéraire plus bas).

Initiée par Coalition PLUS, réseau international de lutte contre le sida et les hépatites virales, la semaine internationale du dépistage vise à sensibiliser les populations sur le dépistage, premier pas dans la riposte aux épidémies.

À cette occasion, l’ONG organise également des opérations de sensibilisation sur l’importance du dépistage ainsi que la distribution des préservatifs/des masques pour aider les populations à se protéger contre le VIH/la Covid-19.

Malgré les progrès réalisés ces dernières années dans la lutte contre le sida, l’accès au dépistage reste un défi majeur à relever. Par ailleurs, un projet pilote devrait débuter à l’hôpital Jeetoo.

A savoir qu’en  2019, le nombre estimé de personnes vivant avec le VIH à Maurice était de 11 263, dont 7 795 (69%) connaissent leur statut, selon le ministère de la Santé. Ce qui est bien loin de l’objectif fixé au niveau mondial de dépister 90% des personnes vivant avec le VIH à l’horizon 2020, selon PILS.

« Le constat est d’autant plus alarmant dans le cas où les données pour l’année 2016-2019, nous voyons une tendance à la hausse de l’incidence de l’infection chez les personnes âgées de 25 ans et plus. De plus, la proportion de nouveaux cas détectés chez les hétérosexuels, qui était passée de 52,3 % en 2015 à 61,5 % en 2019, était de 65,3 % pour la période de janvier à juin 2020 [MOHW HIV statistics 2020] », indique l’ONG.

Pour Annette Treebhoobun, directrice de PILS, le sida et les hépatites ne sont pas une fatalité, se faire dépister est essentiel pour initier un traitement et stopper les transmissions. « Ce serait un vœu pieux de chercher à atteindre l’objectif de l’élimination du sida si nous ne dépistons pas le VIH là où il sévit le plus : au sein des communautés marginalisées », rappelle cette dernière.

L’itinéraire du 23 au 29 : le dépistage se fera dans les centres communautaires suivants :

• Lundi 23 à Cité Anoushka (14:00 – 20:00)

• Mardi 24 à St Pierre (14:00 – 20:00)

• Mercredi 25 à La Tour Koenig (14:00 – 20:00)

• Jeudi 26 à La Ferme (14:00 – 20:00)

• Vendredi 27 à Argy (14:00 – 20:00)

• Samedi 28 à Rivière Noir (midi – 20:00)

Moris Aids Tour (organisé par les associations AILES et CUT sur les plages publiques)

Samedi 28 novembre

  • Riambel à partir de 10h30
  • Baie du Cap à partir de 13h
  • Le Morne – Village à partir de 15h30

Dimanche 29 novembre

  • Pointe aux piments à partir de 10h30
  • Cap Malheureux à partir de 13h
  • Grand Gaube à partir de 15h30