(Photo d'archives)

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui a présidé le High Level Committee on the Elimination of Gender-Based Violence, ce jeudi 17 septembre, a affirmé que durant la période de confinement, les cas de violences domestiques auraient augmenté. Pour le PM, « c’est une question de mentalité ».

« Ce n’est pas une raison d’avoir une telle augmentation, mais cela démontre une intolérance parmi les familles », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que l’expérience des consultants a permis au comité d’apprendre des autres pays qui ont connu des situations similaires.

« Il y aura une stratégie qui s’adressera aux causes de la violence domestiques dans notre société », a soutenu le chef du gouvernement.