(Photo by DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

Le gouvernement britannique a indiqué vendredi qu’il espérait dévoiler « dans les deux prochaines semaines » ses projets pour permettre aux personnes totalement vaccinées contre le coronavirus à l’étranger de venir au Royaume-Uni sans quarantaine, comme les résidents britanniques.

L’exécutif avait annoncé jeudi que seuls les résidents britanniques ayant reçu deux doses de vaccin dans le cadre de la campagne d’immunisation au Royaume-Uni seraient dispensés, à partir du 19 juillet, de quarantaine à leur retour en Angleterre depuis de nombreux pays placés sur liste « orange », dont des destinations touristiques comme la France, l’Espagne ou l’Italie.

Cette annonce avait suscité des interrogations quant à un éventuel assouplissement pour les expatriés britanniques ou les personnes vivant à l’étranger et vaccinées dans d’autres pays.

« C’est une chose sur laquelle nous travaillons très activement », a déclaré le ministre des Transports, Grant Shapps, sur la chaîne Sky News.

« En termes de calendrier, je pense que je pourrai en dire plus dans les deux prochaines semaines », a-t-il ajouté.

Il s’agit de pouvoir « reconnaître les applications ou certifications d’autres pays », ce qui sera « plus facile pour certains endroits comme l’UE », qui dispose d’un passeport numérique comme le Royaume-Uni, que pour les Etats-Unis, où les systèmes de certificats varient fortement selon les Etats, principalement sous format papier, a-t-il souligné.

Selon le ministre, une des difficultés est aussi que le niveau des personnes totalement vaccinées dans d’autres pays est généralement inférieur à celui du Royaume-Uni.

Près de 65% des adultes ont reçu deux doses, et 86,6% une première dose dans le pays, confronté à une nouvelle vague de contaminations due au variant Delta.

Grant Shapps a par ailleurs défendu la décision d’autoriser un millier de supporters italiens à venir assister, sans quarantaine préalable, à la finale de l’Euro opposant leur pays à l’Angleterre dimanche au stade londonien de Wembley.

« Ils vont directement (voir) le football, ils repartent 12 heures plus tard, ils ne peuvent voyager nulle part ailleurs », a-t-il expliqué.

De nombreux supporters anglais avaient dû renoncer à assister au quart de finale de l’Angleterre contre l’Ukraine à Rome début juillet, faute d’avoir été dispensés par les autorités italiennes d’une stricte quarantaine de cinq jours à leur arrivée.

Un syndicat des services d’immigration a prévenu vendredi que les contrôles du statut de vaccination qui seront mis en place pour les arrivées dans les aéroports britanniques pourraient entraîner de très longues queues, de six heures, contre jusqu’à deux heures actuellement.

« C’est une décision politique de contrôler 100% des arrivées Covid, et c’est principalement le problème », a déclaré sa porte-parole, Lucy Moreton, sur la BBC.