Dans ses vœux à l’occasion de la fête de Divali 2020, le cardinal Maurice Piat a souhaité paix et bonheur dans la vie des Mauriciens de foi hindoue. « Les diyas allumées à l’entrée de vos maisons nous rappellent à tous que la plus petite des flammes peut éclairer les ténèbres, réchauffer les cœurs et encourager ceux et celles qui peinent dans la nuit », a-t-il ajouté.

L’évêque de Port-Louis n’a pas manqué de parler de la Covid-19 et de ses répercussions sur la société mauricienne : «Aujourd’hui, de nombreux Mauriciens de toute communauté font preuve de compassion et de solidarité envers les familles durement touchées par la crise économique qui sévit suite à la Covid-19. Ils sont un peu comme de petites lampes vivantes qui apportent une lueur d’espoir à ceux qui sont découragés.»
Le cardinal Piat dit espérer que la fête de Divali saura inspirer tous les Mauriciens de tout faire «pour dissiper les ombres de la peur et de l’anxiété et remplir les cœurs de la lumière de l’amitié et de la solidarité».

Il conclut son message en disant qu’il faut «oser rêver d’une humanité nouvelle, d’une société vraiment fraternelle». Il rappelle que c’est le Dieu de lumière qui fait triompher «du mal par le bien et vaincre le mensonge par la force de la vérité» et qu’il nous donne «le courage de payer le prix pour que notre île devienne réalité».