Photo illustration

Ce sera définitivement en octobre que sera donné le coup d’envoi des séances d’entraînement dans les différentes écoles de volley à travers l’île. Une séance de travail avec les responsables de ces écoles s’est tenue samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Et ce, en présence des représentants de l’Association mauricienne de volley-ball, du ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs et du directeur technique national, Zoran Kovacic.

Les responsables ont été mis devant leurs responsabilités quant aux créneaux horaires pour les séances d’entraînement et la soumission des rapports quant à l’évolution des séances d’entraînement. « Nous attendons l’identification des lieux d’entraînement qui devraient être dans les institutions scolaires et les centres de jeunesse avant d’effectuer le véritable coup d’envoi le mois prochain », explique Fayzal Bundhun, président de l’instance fédérale. Ce dernier s’attend que chaque école regroupe en moyenne une quinzaine voire une vingtaine de jeunes. Ce qui porterait un nombre approximatif de 400 à 500 à travers l’île. Ce nombre pourrait néanmoins grandir, avec la campagne d’affiches qui sera effectuée à travers les différentes institutions scolaires.

Si ces écoles de volley fonctionnent comme attendu, l’AMVB espère alors créer une autre catégorie d’âge, à savoir celle des -16 ans. Et ce, afin de combler le fossé existant entre les écoles de volley et les présélections -18 ans et -20 ans, dont les premières séances d’entraînement sont prévues samedi à Vacoas. « Ce sera un travail sur la durée et nous nous attendons à l’apport des commanditaires », soutient Fayzal Bundhun. Pour ce qui est des présélections -18 ans et -20 ans, les séances d’entraînement se dérouleront uniquement les samedis de 8h à 11h, vu qu’aucune échéance ne figure à l’agenda. Reste que le nombre de séances devrait augmenter au moment des vacances scolaires.