Comme toutes les disciplines qui reprennent du service, le volley-ball sera également au goût du jour avec la reprise de la ligue nationale le 10 février prochain. Mais il ne faut pas oublier que le budget alloué à l’Association Mauricienne de Volley-Ball (AMVB) par le ministère de l’Autonomisation, des Sports et des Loisirs, prévu pour financer les tournois de jeunes pour la période de janvier à juin 2020 est irrécupérable. Cet item avait même fait l’objet d’une question parlementaire l’année dernière.

La jeunesse constitue la priorité. La formation concerne les jeunes. Les jeunes sont l’avenir de demain. C’est dans ce contexte que la fédération organisera ce tournoi au mois de mai qui « coïncidera avec les vacances scolaires », explique l’homme fort du volley-ball local, Fayzal Bundhun. À noter que plusieurs écoles de volley ont vu le jour à travers l’île, soit une dizaine. L’objectif sera de consolider les acquis mais aussi de dénicher les talents de demain. « Bien évidemment que nous souhaitons ajouter d’autres écoles mais cela dépend des ressources mis à notre disposition », confesse notre interlocuteur. Sans oublier les écoles des moins de 18 ans et 20 ans qui demeure sous la supervision du Directeur technique national (DTN), Zoran Kovacic. Les entraîneurs des U18 sont Sanjeev Jundoosing (Garçons) et Quincy Dedans (Filles) alors qu’en U20, c’est Dharmen Gundowry (Garçons) et Nasrullah loolmahamode (Filles) qui sont les entraîneurs.

Les Sharks face à Trou-d’Eau Douce le 10 février

On se souvient que lors de la phase aller du championnat de première division masculine, c’est les Trou-aux-Biches qui menaient la danse. Ce sera d’ailleurs la bande à Dharmen Gundowry qui ouvrira le bal avec la réception de Trou-D’Eau-Douce VBC. Les Nordistes avaient d’ailleurs conclu la phase aller invaincu. Et, lors de la dernière journée de cette manche aller au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas, le champion en exercice était opposé au Quatre-Bornes VBC. Les Gilbert Alfred, Hensley Uppiah et autres Akash Doobraz n’avait d’ailleurs plus joué depuis la victoire face au Curepipe Starlight Sports Club (CSSC) le jeudi 12 novembre dernier. Ces trois semaines d’inactivité auraient pu être néfaste à la formation nordiste qui pendant ses trois semaines, n’ont eu que deux séances d’entrainement. Mais ils ont affiché un moral de champion.

En effet, ils ont pris la mesure de l’équipe de Kervin Domingue en quatre manches, 25-17, 25-21, 24-26 et 25-22. Le club de la Ville des Fleurs a tout tenté pour égaliser à deux partout mais elle n’avait pas les ressources pour créer l’exploit et disputer le tie-break. Les Nordistes étaient certes cramés à la fin du troisième set, mais le mental de conquérant animant les troupes, a été décisif.  Quatre-Bornes VBC a grillé toutes ses cartouches dans la course au titre. Après la défaite contre Faucon Flacq Camp-Ithier VBC le 30 octobre dernier et un revers inattendu face au Port-Louis Red Star, le 20 novembre, le club de la Ville des Fleurs  a fait une croix sur le trophée tant prisé.

Les filles, quant à elle, reprendront du service le 24 février avec le duel mettant aux prises Tranquebar Black Rangers à Buswell VBC.  Lors de la dernière journée de la manche aller, l’équipe de Quatre-Bornes VBC, tenante du titre, était opposée à Tranquebar. Ces deux clubs demeuraient invaincus en trois sorties et l’une de ces deux formations, a ainsi vu sa série d’invincibilité stoppée. La défaite a été difficile à digérer pour Tranquebar après 70 minutes de jeu, en trois sets, 25-13, 25-15 et 25-19. On se souvient que lors de la dernière confrontation entre les deux équipes, le 26 septembre dernier, à l’occasion de la Charity Cup, les coéquipières de Vanessa Chellumben avaient dominé les Black Rangers en trois manches, 25-14, 25-4, 25-11. Bis repetita pour la bande à Eric Louise qui espère bien tout écraser sur leur passage.