L’affaire de ‘Telephonegate’ dans les toilettes des dames à la Mauritius Football Association (MFA) et rapportée au poste de police de Rose-Hill, le 10 août, par une préposée de cette association, prend une tournure importante, serait-on tenter de dire. Cela, après la déclaration du Commissaire de police par intérim, Anil Kumar Dip, jeudi, lors d’une conférence de presse. Ce dernier a même donné la garantie qu’il y aura des « arrestations » dans cette affaire de voyeurisme allégué.

Le Commissaire de police par intérim a voulu se montrer rassurant, jeudi, en abordant l’affaire du « téléphone voyeur » rapportée par une préposée de la MFA, le 31 juillet, à l’assistant secrétaire général, Nazeer Bowud. Un téléphone qui a, entretemps, mystérieusement disparu, mais aussi une préposée qui a ensuite préféré se rendre à la police, 10 jours plus tard, pour en faire une déposition. Cela, faute d’action de la MFA suivant sa plainte officielle pour une « enquête interne » et ce, comme indiqué dans sa version à la police.

Pour Anil Kumar Dip, la police fait preuve de sérieux dans cette affaire de voyeurisme allégué, contrairement à ce qui est dit que « la polis pa pe fer narien. » Selon lui, « mo bizin dir zot ki nou pe pran sa tre o serie, la polis pa pe dormi lor la. La polis pe fer so travay e deza kat personn fini et interoze. Lanket pe swiv so kour. Pou ena bann arestasion e pou ena bann pourswit. Sa mo donn garanti tou dimounn ki pe ekout nou. Mwa mem mo pe swiv sa personelman e dan le zour a venir zot mem pou trouv rezilta ki pe vini. »
Le Commissaire de police par intérim ajoute même qu’il faudra voir au delà de cette affaire de voyeurisme allégué. « Nounn osi get enn ti pe, par examp, ki bann infraksion zonn komet. Nou pe get enn ti pe osi dann la lwa ki existe. Si bizin renforsi li, bizin fer li vinn pli sever. Sa osi nou pe etidie avek minister konserne pou ki enn dimounn, avan li fer bann ak koum sa, li pans de fwa », fait-il ressortir.

Si la démarche d’Anil Kumar Dip est, somme toute encourageante, en revanche, on ne peut s’empêcher de se poser cette question: Combien de personnes sont concernées par la démarche évoquée par la CP par intérim ? Même s’il a indiqué que quatre personnes ont été jusqu’ici interrogées.

D’autre part, le ministre des Sports, Stephan Toussaint, a, dans une déclaration à la presse, dit rester sur sa position après s’être entretenu, lors de la semaine écoulée, avec le président de laMFA, Samir Sobha. Cela, même si la MFA envisage d’alerter la Fédération internationale de Football Associations (FIFA) suivant la décision du ministère de suspendre, entre autres, le Regionalisation Grant aux clubs. Et ce, tout en étant conscient des conséquences chaotiques qui risquent de frapper le football local au cas où l’ingérence alléguée est confirmée par l’instance suprême du football.

Soulignons, par ailleurs, que les membres du comité directeur de la fédération islandaise ont tous démissionné, lors de la semaine écoulée. Cela, en raison d’une accusation de cover-up qui pèse sur ce comité suivant un scandale sexuel allégué impliquant un joueur international ! Contrairement à la MFA où on demeure tranquillement en poste et ce, en dépit d’une tentative d’attentat à la pudeur dans les toilettes des dames à la Football House, à Trianon. Week-End a d’ailleurs questionné, dimanche dernier, la position du président de la MFA, Samir Sobha, pour une dissolution de son comité, avant que n’éclate ensuite l’affaire de démission à la fédération islandaise.

Cela fait qu’on attendra, avec impatience, de voir ce qui se passera « dan le zour a venir » comme l’a fait remarquer Anil Kumar Dip. Sans oublier aussi qu’il a ajouté: « zot mem pou trouv rezilta ki pe vini. »