La partie avant du Wakashio s’éloigne lentement en haute mer en ce dimanche matin, 16 août. Selon le directeur des affaires maritimes, Alain Donat, il y a, pour l’heure, 30m de distance entre les deux parties du vraquier.

Par ailleurs, l’état de la mer, n’étant pas favorable, le remorquage de la partie détachée s’annonce compliqué. La situation est suivie de près par les autorités concernées.

Une réunion du comité de crise se tiendra dans les prochaines heures pour un constat de la situation.Pour rappel, c’est vers 15h40, hier, samedi 15 août que le MV Wakashio s’est scindé en deux sur les récifs de Pointe d’Esny. L’état du MV Wakashio s’était grandement détérioré pendant la nuit de vendredi à samedi.

Sur l’avis des experts, le plan de remorquage a été mis en œuvre sous la supervision du Salvage Master et de l’International Tanker Owners Pollution Federation Ltd (ITOPF).

Par ailleurs, le propriétaire du bateau, Nagashiki Shipping Co., Ltd., indique que des membres de la société sont arrivés à Maurice et sont actuellement en quarantaine. « The team will fully cooperate with the authorities, collect information, assist with the prevention of the spread of oil spill, and support the oil spill recovery », disent-ils avant de poursuivre, « The crew are being investigated by the authorities as part of the investigation process. Thereafter, the Owner and Manager of the vessel, will be able to start interviewing the crew. The cause of the incident is not known and will be fully investigated ».

Nagashiki Shipping rassure que le propriétaire et le manager continuera à travailler avec les autorités pour afin de déterminer la cause de l’échouement et travaillera de concert avec les autorités mauricienne et japonaise « to work and resolve the situation as soon as possible and will do the utmost to prevent the spread of oil and protect the environment ».