L’activiste Bruneau Laurette a remis des éléments supplémentaires cette semaine au Directeur des poursuites publiques (DPP) dans le cadre de sa “private prosecution” contre les ministres Kavydass Ramano (Environnement) et Sudheer Maudhoo (Pêche), poursuivis pour “culpable omission” suite à l’échouement du MV Wakashio.

L’affaire sera appelée pour la deuxième fois jeudi après-midi au tribunal de Mahébourg.

A savoir que Bruneau Laurette, accompagné de son avocat, Me Sanjeev Teeluckdharry, s’était rendu une première fois au bureau du DPP, le 31 août, à Port-Louis, pour déposer une partie des éléments de preuves entourant l’échouement du vraquier.

Selon nos renseignements, Bruneau Laurette a remis, entre autres, des informations sur l’itinéraire du vraquier, ainsi que différentes déclarations des deux ministres et du directeur de Shipping avant le déversement d’hydrocarbures – ils avaient alors affirmé que la situation était « under control ».

L’activiste a également soumis des vidéos qui démontrent l’impact du désastre écologique.

Retrouver plus de détails dans l’édition du Mauricien de ce mercredi 9 septembre.