Pour le leader du PMSD, il est « inconcevable qu’Ivan Collendavelloo reste un membre de l’Assemblée nationale » après sa révocation en tant que DPM ce jeudi 25 juin.

« Depuis le départ, nous avons condamné Ivan Collendavelloo sur plusieurs dossiers comme un danger pour le pays dû à ses actions et par ses fréquentations. Ce qui a culminé à son limogeage du gouvernement », a soutenu le leader des bleus.

Selon XLD, le passage d’Ivan Collendavelloo au gouvernement a été marqué par des mensonges répétés sur plusieurs dossiers. « Lorsque j’étais leader de l’opposition, j’avais à plusieurs reprises soulevé les affaires concernant Ivan Collendavelloo directement et indirectement, tel que l’affaire Alvaro Sobrinho, qui est d’ailleurs aujourd’hui une des raisons pour laquelle nous sommes tombés dans la liste noire de l’Union européenne ».

A cet effet, le PMSD demande également une commission d’enquête ainsi qu’une commission rogatoire, précisant n’avoir aucune confiance en l’ICAC. « Il ya une faillite des institutions », ajoute-t-il. Néanmoins, il concède que la manière dont « nous traitons l’affaire St-louis reflète directement nos chances de sortir de la liste noire de l’UE ».

Xavier-Luc Duval estime qu’il faut interroger directement la BWSC afin de connaître les circonstances dans lesquelles ces derniers ont donné de l’argent aux officiels mauriciens.

En ce qu’il s’agit de la nomination de Joe Lesjongard à la tête du ministère de l’Energie, « CEB finn sap dan karay, finn tom dan dife », dit XLD.