Le Youth Champion de cette semaine est Mervyn Courtaud. À 23 ans, ce jeune est très actif sur le terrain. Porté par son sens du devoir envers pour la communauté, l’habitant de Mahebourg est à son deuxième mandat en tant que plus jeune Président du Lions Club pour la région de Grand-Port. Parmi ses nouveaux projets, il a récemment lancé un vélo club pour inciter les jeunes à pratiquer une activité physique tout en découvrant les paysages du Sud.

Il est un des membres fondateur du Lions Club de Grand-Port. Après avoir été secrétaire, président de commission, vice-président, Mervyn Courtaud est à son deuxième mandat de président. “En tant que plus jeune président du Lions Club c’est un défi que de présenter les projets. Malgré tout je prends très au sérieux cette responsabilité car cela me permet de me former tout en démontrant mes capacités”.

L’un de ses derniers projets est d’avoir créé un club de vélo pour inciter les jeunes à pratiquer une activité physique et découvrir la nature et les paysages de la région. D’ailleurs lors de l’incident du Wakashio, il s’est davantage fait connaitre pour avoir été parmi les premiers volontaires à lancer les démarches pour récupérer les équipements et lancer la logistique du nettoyage. Un an après, le jeune homme est toujours sur le terrain à chapeauter des distributions de vives et de repas chaud :  Le travail n’est pas prèt de s’arrêter puisque plusieurs familles ainsi que les pêcheurs font face à d’énormes difficultés”.

Rêver, oser et créer. Ce sont trois éléments que le Projet Associate chez Accenture Technology et membre du Regional Youth Council prend très à coeur : “Je suis très passionné et j’ai besoin de ça pour mon épanouissement. Tant que j’aurai la force et cette énergie, je n’hésiterai pas à m’engager car ma réussite n’aura point de sens si je laisse d’autres sur le pavé”.

Mervyn Courtaud s’est fixé pour but d’apporter dans la différence dans à sa vie. Issu d’une famille modeste et ayant grandi dans un village où il y avait beaucoup de fléaux, il a ressenti très tôt le besoin de se démarquer “non pas pour frimer mais pour prouver qu’il est possible de s’en sortir peu importe les difficultés de la vie”. Encadré par ses parents et grands-parents, il s’est toujours mis en tête d’inspirer et de venir en aide aux autres jeunes.

Dès ses 14 ans, le déclic vient lorsqu’il commence à fréquenter les centres de jeunesse et à côtoyer régulièrement des Youth Officers qui l’encouragent à suivre plusieurs formations en leadership, lifeskills ou encore des sessions pour peer educator auprès du ministère et des ONGs. Au fil de son apprentissage Mervyn Courtaud comprend que “cette voie dans le social et le bénévolat étaient la direction à prendre”. D’où son choix d’entamer des études en Entreprenariat et Management à l’Université de Maurice. Dans ce nouvel environnement, il prend davantage d’assurance en rejoignant l’Union des étudiants afin d’être en mesure de laisser une trace de son passage. Convaincu que “tout le monde a des aptitudes pour aider les autres”, il met sur pied, avec d’autres amis, le Community Outreach Projet pour encourager les jeunes à mettre en avant leur talent, que ce soit au niveau social ou dans d’autre domaines, pour contribuer au développement du pays.