Les mobilisations accrues d’Alix Perrier, 59 ans, cette amoureuse de la forêt qui se bat depuis 2010 contre l’implémentation d’un parc éolien au parc national de Bras d’Eau, porte ses fruits. Le « fameux plan » que le ministère des Terres et du Logement devait fournir à l’Environnement est déjà en leur possession. C’est ce que nous a indiqué une source officielle dudit ministère, en fin de semaine. Ce plan devrait permettre, dans sa plus grande sagesse, au ministère de l’Environnement de décider s’il faut ou non révoquer le Environment Impact Assessment (EIA) Licence, octroyé à Aerowatt (Mauritius), une compagnie française représentée localement par Cyril Oudin. 
Selon la source officielle, le projet d’Aerowatt est actuellement en suspens, le temps qu’un comité technique se penche dessus. Interrogé quant à la suite des événements, le cadre s’est montré évasif, affirmant que tout est traité dans la stricte confidentialité. A ce stade, a-t-il fait comprendre, la Maurice Ile Durable (MID) Division, du Bureau du PM, considère ce dossier. Nous avons en vain tenté de joindre le responsable du MID, Osman Mohamed. Toutefois, dit-il, les principaux concernés sont le ministère de l’Environnement et celui des Terres et du Logements. S’agissant de la pétition mise en ligne http://www.petitions24.net/ile_maurice_-_sauvons_le_parc_national_et_la_…. par la pricipale contestataire Alix Perrier, le nombre de signatures a presque doublé. A hier soir, les signatures sont, en une semaine, passées de 492 à 764. Les commentaires passent de 67 à 107. D’ici la semaine prochaine, les pétitions seront adressées à qui de droit. 
Rappelons qu’Alix Perrier s’est tournée vers la Fédération Durable de l’Environnement (FED) basée en France. Cette fédération regroupe des associations et les particuliers qui entendent peser sur la politique énergétique de la France dans le cadre de son développement durable, d’une part, en plébiscitant les technologies d’économies d’énergies et, d’autre part, en menant une réflexion sur les Énergies renouvelables (EnR).