Le président de la République sir Anerood Jugnauth, qui a été admis hier après-midi à la Clinique Fortis-Darné, a subi dans la matinée une intervention chirurgicale d’urgence à la prostate. Les derniers recoupements d’informations effectués par Le Mauricien auprès des sources concordantes, en début d’après-midi, indiquent que l’opération s’est déroulée dans les conditions optimales et qu’après une période d’observation médicale postopératoire, le patient VVIP de la clinique Fortis-Darné devait regagner sa chambre en pleine connaissance de ses moyens.
Les premières informations disponibles confirment que le président de la République a été opéré de la prostate par une équipe médicale menée par un consultant de renom, le Dr Varma. « L’intervention chirurgicale s’est très bien déroulée. There is no risk and no danger. Everything went according to plan », ont fait comprendre en substance des membres de l’équipe médicale à des membres de l’entourage de sir Anerood Jugnauth, qui se trouvaient dans l’enceinte de la clinique à la mi-journée.
Le président de la République a également reçu la visite de son épouse, lady Jugnauth, et de son fils, Pravind Jugnauth, entre autres. Il a pu engager des conversations avec eux, atténuant du même coup la tension suscitée depuis son admission d’urgence à la clinique.
Ces mêmes sources avancent que le président de la République a connu une récupération postopératoire optimale. Il a pu regagner sa chambre en partageant des plaisanteries avec ceux qui se trouvaient autour de lui. En principe, sir Anerood Jugnauth devrait quitter la clinique demain par prudence médicale pour rentrer chez lui. Tout semble indiquer qu’il devrait être en mesure de recevoir des visites à la clinique dès cet après-midi.
Le président de la République avait été admis à la clinique hier après-midi. Dès sa prise en charge médicale, la décision d’une intervention chirurgicale a été prise pour effectuer des tests de confirmation. L’équipe médicale avait prévu de passer au bloc opératoire très tôt ce matin.
Entre-temps, d’importantes mesures de sécurité, soit des efforts conjugués de la VIPSU et des services de sécurité de la clinique, ont été déployées pour réduire les risques d’inconvénients. À un certain moment ce matin, Lowe Paraduth, aide-de-camp du président de la République et Dev Paraduth, responsable de la sécurité à la State House, ont fait le déplacement à la clinique Fortis-Darné pour s’enquérir des dernières nouvelles au sujet de l’état de santé du président.
À l’hôtel du gouvernement, les derniers développements étaient suivis de près alors que des dispositions ont été prises pour que la vice-présidente de la République, Monique Ohsan-Bellepeau, puisse assumer la suppléance à la présidence le temps de la convalescence de sir Anerood Jugnauth.
À la mi-journée, aucune information officielle n’avait été émise par la State House depuis hier après-midi quant à l’admission en clinique de sir Anerood Jugnauth. Les membres de l’entourage de ce dernier ont pris le soin d’éviter de répondre aux sollicitations de la presse pour toute confirmation sur une affaire aussi délicate que l’état de santé du président de la République.