Médium international, parapsychologue conseil, Christine Daguy a obtenu de nombreux prix dont les Lauriers d’Or de la Voyance de Biarritz. Après la sortie d’un premier livre, L’avenir à deux mains, elle en a écrit un second, Deux mains autour du monde, en se ressourçant à travers d’autres cultures en passant par les Antilles, la Polynésie, la Nouvelle-Calédonie, la Réunion et même Maurice. Elle dédicacera son deuxième livre le samedi 14 janvier de 13 h à 15 h à la librairie Les Éditions du Printemps à Vacoas.
« Tout ce que j’ai prédit en voyance a pu être vérifié, dans ce domaine, il faut surtout avoir des preuves à l’appui », soutient la médium. Voix douce et posée, Christine Daguy est une femme qui va droit au but. En 92, elle a été la vice-présidente nationale des Voyants de France, elle a aussi été nommée ambassadrice de la Courtoisie Française en se faisant connaître en Europe, dans les Caraïbes, dans le Pacifique pour la justesse de ses prédictions. Dans son livre Deux mains autour du monde, elle raconte avec une précision étonnante qu’elle avait prédit en 1987, lors de son voyage en Union Soviétique, la fin de l’URSS dans les années suivantes de même que l’assassinat du président égyptien Anouar El-Sadate qu’elle a vu et décrit aux journalistes six mois avant sa réalisation. Elle raconte aussi que le 7 février 1994, elle avait annoncé à Gaby Kadoch, alors maire d’Eilat en Israël, la future paix avec la Jordanie. Le Traité de Paix devait effectivement être signé le 26 octobre de la même année. « Il m’est arrivé de nombreuses fois d’envoyer une lettre à un homme politique pour lui annoncer sa prochaine élection. »
Elle poursuit qu’en 92, elle a eu la vision d’un tremblement de terre. « J’ai mis quatre jours pour situer l’endroit. Quand ma vision s’est faite plus précise, je me suis rendue au Caire pour avertir la population. J’ai vu le ministre du Tourisme, j’ai convoqué la presse de différents médias d’Arabie Saoudite pour leur annoncer la future catastrophe. Les journalistes m’ont harcelée de questions sans me prendre au sérieux, mais moi j’avais fait mon devoir. Je suis rentrée en France et vingt-sept jours plus tard, le tremblement de terre ravageait une partie du pays, entraînant des centaines de morts. Mes prédictions se sont révélées justes. » Ses visions, Christine Daguy reconnaît ne pas pouvoir les contrôler. « J’ai prédit la Guerre du Golfe en 91, le tremblement de terre du Caire en 92, l’explosion du 21 septembre 2001 de l’usine AZ, j’avais pressenti la catastrophe dix jours avant. Toutes mes visions se sont révélées exactes. »
Femme de coeur, Christine Daguy s’exprime sans détour. Elle ne fait jamais des prédictions à la légère. « Je suis venue à trois reprises à Maurice. J’ai fait des prédictions sur votre île qui ont été enregistrées par la MBC et on n’a qu’à vérifier les bandes pour voir que j’ai commis un sans-faute. » Sa technique de voyance est directe, sans support. Christine Daguy est médium et chiromancienne. Elle lit également la destinée dans les lignes de la main qui, dit-elle, renferme les traces du passé, du présent et du futur. « Dans mon livre, je donne aussi quelques indications précises sur la voyance. Il y a plusieurs techniques pour lire l’avenir : l’astrologie, la géomancie, les tarots, la céromancie (l’art d’interpréter les figures formées par les taches de cire laissées par des bougies consumées), le marc de café, l’oniromancie (interprétation des rêves), numérologie, entre autres… »
C’est à l’âge de neuf ans qu’elle découvre sa médiumnité. Son premier geste aura été de permettre à son père né de parents inconnus de retrouver ses origines. « Il a déplié une carte de géographie et j’ai posé mon doigt sur le département du Limousin. Mon père a téléphoné à la mairie de la commune indiquée et a retrouvé sa mère. »
Si Christine Daguy a eu la chance de faire le tour du monde, cela est dû à ses flashs bien précis. Sollicitée de toutes parts, elle reste humble. Son voyage à travers les îles a été comme une quête, une source d’inspiration. « La rencontre avec des gens d’autres cultures permet de s’enrichir davantage. Je garde un excellent souvenir de chaque rencontre. » Christine Daguy sera à Maurice jusqu’au 25 janvier et joignable au 9290691.