Cinq accords portant sur une enveloppe d’aide totale chinoise de 665 millions de yuans, soit environ Rs 3,1 milliards, ont été signés ce matin à l’hôtel Le Maritim par le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval et le vice-ministre du Commerce chinois Jiang Yaoping à l’issue d’une séance de travail entre la délégation d’une dizaine d’officiels de la Chine et mauricienne. Cette séance a permis aux deux parties de passer en revue plusieurs dossiers de coopération bilatérale et de réaffirmer leur volonté de porter plus loin leur coopération, notamment dans la région en utilisant Maurice comme porte d’entrée sur l’Afrique.
Une très grosse part de l’enveloppe d’aide, soit 580 millions de yuans (environ Rs 2,7 milliards), concerne le financement du projet de construction d’un barrage à Bagatelle. Le prêt accordé à cet effet par le gouvernement chinois est assorti d’un faible taux d’intérêt (2 %). La République populaire de Chine a aussi mis à la disposition de Maurice un prêt sans intérêt de 30 millions de yuans (Rs 141 millions) et trois dons totalisant 55 millions de yuans (Rs 258 millions), dont Rs 71 millions pour l’achat de véhicules et Rs 48 millions pour la maintenance du quartier général de la MBC à Réduit, dont la construction a été en bonne partie financée par la Chine.
Xavier-Luc Duval s’est félicité de l’apport financier chinois au développement du pays, de la qualité et du contenu des discussions que sa délégation a eues avec le vice-ministre chinois du Commerce et sa délégation. Le Grand argentier, qui était entouré, entre autres, du ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen, du directeur de la Development Cooperation à son ministère Vishnu Bassant, du président du Board of Investment Maurice (BoI) Lam, a indiqué que plusieurs dossiers ont été épluchés lors de la session de travail. Il a annoncé que la relance du projet Jin Fei à Riche-Terre sous un nouveau concept de développement alliant les activités industrielles et les services, est sérieusement envisagée. On apprend à ce sujet qu’une délégation du BoI s’était rendue en Chine pour discuter de cette relance avec le promoteur de Jin Fei et qu’il a été convenu d’y ajouter le volet services au projet. Les autorités chinoises, laisse-t-on entendre, seraient disposées à apporter leur concours pour le marketing du projet.
L’amélioration de l’accès aérien entre la Chine et Maurice et la possibilité d’utiliser Maurice comme un hub pour pénétrer le marché africain a également figuré à l’agenda des discussions ce matin. Le vice-Premier ministre et ministre des Finances a déclaré que Maurice souhaite exploiter à fond les liaisons aériennes disponibles avec la Chine, dont les trois vols sur Hong Kong, et pourrait envisager d’accorder certaines facilités à une ligne aérienne chinoise au départ de Maurice en direction de l’Afrique. Cette question sera approfondie lors de la prochaine réunion de la commission mixte Chine-Maurice prévue pour 2012 à Port-Louis.
Les deux délégations se sont aussi penchées sur les moyens à mettre en oeuvre pour une amélioration des exportations mauriciennes vers la Chine et pour un développement plus poussé de la coopération bilatérale en générale. Les échanges commerciaux totaux entre la Chine et Maurice, a annoncé Jiang Yaoping, ont dépassé les 400 millions de dollars en 2010. « Business cooperation has been developing satisfactorily thanks to business leaders and Government officials. Both sides will work together to identify new opportunities », a souligné le vice-ministre chinois du Commerce.
« Nous sommes confiants que la coopération Chine-Maurice va continuer de se développer. L’avenir s’annonce très prometteur », a soutenu Xavier-Luc Duval. Le gouvernement de la République populaire de Chine, ajoutera Jiang Yaoping, « tient à coeur la coopération avec Maurice et veut la pousser plus loin, au-delà de leurs frontières respectives ». Ce dernier a aussi fait état de sa confiance quant à la capacité des deux pays d’approfondir leurs relations.
Une mission de la Chinese Chamber of Import and Export of Machinery and Electronic Products, composée d’une vingtaine d’hommes d’affaires, accompagne la délégation ministérielle chinoise. Le BoI organisera à leur intention mercredi un business forum à l’hôtel Hilton.