Le numéro double 11-12 de la revue de poésie contemporaine Point barre a été lancé jeudi à l’Institut Français de Maurice. Ce numéro intitulé « Court toujours », réunit trente-trois auteurs de « treize contrées »…
Tahar Bekri (Tunisie) ouvre le numéro avec « Au souvenir de Yunus Emre ». La jeune Lisa Ducasse, qui publie pour la première fois dans Point barre (elle a déjà publié une nouvelle en 2010 dans la Collection Maurice) évoque les « Absences » — «Je ne sais pas pourquoi je suis revenue/les mains dans les poches et les yeux dans le froid/faire les cent pas dans cette avenue/ mais tu n’es plus là…
Cette revue, qui publie des textes des auteurs mauriciens comme Ameerah Arjanee, Alex Jacquin-Ng, Sylvestre Lebon, Ariana Cziffra, Yusuf Kadel, Michel Ducasse, comprend aussi un recueil inédit de Malcolm de Chazal, « Humour rose », proposé par la Fondation Malcolm de Chazal.
La premère partie de la soirée du lancement de ce numéro était centré sur la présentation de la revue par Robert Furlong, président de la fondation Chazal et du texte inédit de l’écrivain, suivie de la lecture de la préface de la revue, lue par Michel Ducasse, Daniel Picouly n’ayant pa pu se déplacer pour ce lancement. Puis, les auteurs mauriciens on lu leur composition et celles des poètes étrangers.
La seconde partie de la soirée a été assurée par Eric Triton, Richard Beaugendre et Neshen Teeroovengadum pour une animation musicale.
La revue Point barre est publiée par les Éditions vilaz métis, avec le concours de l’Institut français. Elle est la première revue mauricienne entièrement dédiée à la poésie. Les textes proposés, obligatoirement inédits, sont jugés uniquement sur leur qualité littéraire et leur conformité aux thèmes définis.